Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Mme Bédié aux populations : « Je suis venue prendre ma part de souffrance »
Publié le lundi 14 novembre 2011   |  Le Nouveau Réveil


7è
© Le Nouveau Réveil par DR
7è gala de bienfaisance de l’Ong "Servir": Mme Henriette Konan Bédié mobilise la République autour des malades du rein
Vendredi 28 octobre 2011. Abidjan. Espace Crystal, Marcory Zone 4. Sous le parainage de la première Dame, Mme Dominique Ouattara, la présidente de l`Ong "Servir", Mme Henriette Konan Bédié lance un appel pour la mobilisation des fonds nécessaires à la construction d`un centre médical spécialisé pour les malades du rein


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Mme Henriette Bédié était, le samedi 12 novembre dernier, à Dimbokro où elle a fait un don de médicaments d’une valeur de 15 millions à l’hôpital. Ce geste, pour la présidente de l’Ong " Servir ", est de venir en aide aux populations qui ont souffert de la crise sociopolitique. L’épouse du président Bédié les a encouragées et leur a demandé de garder espoir. Ci-dessous, son intervention.

«Je vous salue et vous dis merci de l'accueil que vous avez réservé à ma délégation et à ma modeste personne.

Je salue tous ceux qui m'ont précédée à ce micro. Je suis très sensible aux mots assez éloquents qu'ils ont adressés à mon endroit. Je les prends avec le cœur gai et une chaleureuse modestie. Je leur retourne les miens, chargés de fraternité et de considération.

Chers parents,

Je suis fière de me retrouver parmi vous. Ma fierté est d'autant plus légitime que je me retrouve sur les terres de NANAN DJEGÔ. Ce digne guide et protecteur du patrimoine des AGBA. Avec intelligence, notre ancêtre a su coopérer avec le colonisateur. Et, de cette sagesse, est née une cité prospère dite capitale de la boucle du CAFE/CACAO. Ainsi, de tout le pays pouvaient venir des fils de Côte d'Ivoire pour trouver: abri, sécurité, réconfort et bien-être social. Vous voyez donc que ma fierté est légitime d'être ici, chez moi, à Dimbokro.

Chers parents, mesdames et messieurs,

A présent, je voudrais vous dire la raison principale de ma visite et vous lancer deux messages à partir de Dimbokro.

Je suis venue vous rendre visite, après tout ce qui s'est passé, pour prendre ma part de souffrance, vous voir de près et vous dire mes encouragements. C'est avec beaucoup d'émoi que j'ai appris que Dimbokro est éprouvée dans tous les domaines. Soyons confiants et remplis d'espoir, ne nous abandonnons pas à la fatalité, chers parents. A défaut de pouvoir tout faire, je suis venue apporter un petit lot de médicaments à notre Hôpital, le CHR de Dimbokro.

Ensuite, mon premier message vous invite autour des valeurs positives que sont l'amour, le pardon et la solidarité. Sans ces valeurs, la vie est impossible. Pour rendre cette vie agréable aussi, il faut entretenir la santé. Celle-ci est un facteur d'équilibre social et un instrument pour la démocratie. La santé fournit la main d'œuvre de qualité qui garantit le progrès. C'est pourquoi, tout le monde doit y venir: sans couleur, sans grade et tout à fait anonyme. De la même façon, on doit y recevoir tout le monde, bien le traiter, comme doit être recruté le personnel médical.

Enfin, je vous confie mon plus beau rêve que j'ai porté en projet depuis 13 ans. Il s'agit du Centre International- Servir d'Hémodialyse et de Greffes des Reins. J'ai posé la 1ère pierre le 24 octobre 2011. A cet effet, je lance un appel pressant à tous et à chacun, d'ici et d'ailleurs, pour donner de notre bourse, de notre intelligence et de nos efforts. Portons l'information partout, pour que ce bébé voie le jour en poids, en taille et dans les dimensions souhaitées.

Je vous remercie de votre attention.»

LIENS PROMOTIONNELS