Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Enquête sur l’enlèvement de Me Ghelber et de Kieffer : 15 pro-Gbagbo entendus par Ramaël
Publié le lundi 14 novembre 2011   |  Nord-Sud


Recherché
© Autre presse par DR
Recherché pour crimes de guerre: Le commandant Anselme Séka Yapo arrêté
Photo d`archives: le commandant Anselme Séka Yapo alias "capitaine Séka Séka", ancien aide de camp de Simone Gbagbo arrêté à bord d`un avion en transit à Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Patrick Ramaël ne peut pas dire que sa moisson n’aura pas été bonne, cette fois-ci. Pour sa présente mission qui a duré près de deux semaines, le célèbre juge français, en charge des enquêtes sur le rapt de l’avocat parisien, Me Xavier Ghelber et sur l’enlèvement et la disparition du journaliste franco-canadien, Guy-André Kieffer, a pu entendre une quinzaine de personnes proches de l’ancien régime de Laurent Gbagbo. « L’enquête sur l`affaire Ghelber a nettement avancé, le juge a pu entendre des personnes qu`il avait cherchées en vain à auditionner. Une quinzaine d`anciens membres de la sécurité de Laurent Gbagbo, des militaires et des civils, dont plusieurs membres de sa garde rapprochée, ont été entendus durant ces deux semaines par le juge à Abidjan et à Korhogo », apprend-on de notre confrère de l’Agence France presse. Toute chose que confirment des sources judiciaires ivoiriennes. Au nombre des personnes se réclamant du régime déchu et qui ont dû passer à table devant le juge Patrick Ramaël, il y a Me Baï Patrice et Anselme Séka Yapo alias Séka Séka, respectivement membre de la garde rapprochée de Laurent Gbagbo et de son épouse, Simone. Selon ces dernières investigations, la piste du palais, dans le rapt de Me Xavier Ghelber, tend à se conforter. « L`enquête a établi que l`ordre (de procéder au rapt, ndlr) est parti du proche entourage de l’ex-chef de l`Etat », a confirmé à l’Afp, une source proche du dossier. A titre de rappel, l’avocat de Me Xavier Ghelber était en train de réaliser un audit pour l’Union européenne sur les détournements dans la filière café-cacao quand il a été enlevé en novembre 2004 par des hommes armés et en tenue militaire. Après quelques heures aux mains de ses ravisseurs, il a recouvré la liberté et a pu sortir du pays avec l’aide de militaires français. De toute évidence, Patrick Ramaël reviendra très vite à Abidjan pour poursuivre ses enquêtes qui s’intéresseront au volet de l’enlèvement et de la disparition de Guy-André Kieffer.

Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS