Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Grand nettoyage à la Bceao : 15 agents renvoyés, plusieurs mises à pied
Publié le vendredi 2 decembre 2011   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Bceao 2011
L’agence nationale de la Banque centrale des états de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) est secouée actuellement par un grand vent de panique. Depuis 48H, ce n’est pas la sérénité chez les travailleurs de cette institution financière sous-régionale. La direction de cette banque depuis son siège de Dakar a décidé de frapper très fort dans les rangs des travailleurs qui ont pactisé avec le gouvernement illégal et illégitime de Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale, ce, au mépris des injonctions de la direction. Depuis le début de cette semaine, des têtes sont tombées à la Bceao et l’épée de Damoclès plane sur la tête de certains agents.

Selon nos sources, ce sont au total 15 agents de haut rang qui ont été remerciés par la direction de la Banque. Ces 15 travailleurs renvoyés sont les chefs d’agence ou ceux qui ont assuré leur intérim sous la réquisition de Gbagbo et aussi tous les chefs de service qui en ont fait autant durant cette même période. A côté de ces hauts cadres qui ont été rayés définitivement des fichiers de la Bceao, les agents d’encadrement qui n’ont pas obéit aux instructions de Dakar pendant la crise écopent chacun d’une mise à pied qui va de 15 jours à six mois fermes, sans solde.

Après cette deuxième catégorie, tous les autres travailleurs qui n’ont pas respecté la mesure de fermeture prise depuis Dakar et qui ont travaillé sous la mesure de réquisition de Koné Katinan écopent chacun d’un blâme qui a été reversé à leur dossier. Et ce n’est pas tout. Au-delà des renvois, des mises à pied et des blâmes, tous les agents qui ont travaillé sous la réquisition du gouvernement illégitime de l’ancien président sont sommés de rembourser intégralement et dans l’immédiat toutes les sommes perçues pendant la période de crise. Cette dernière mesure qui fait actuellement plus de mal concerne les salaires versés par la direction e la Banque version, Aké N’Gbo, les primes, les prêts et les avances sur salaire.

Après ces sanctions, certains agents que nous avons joints sont dans le désarroi. Ils estiment que la mesure de remboursement est la plus difficile des sanctions après les renvois. « Ce sera difficile, voire impossible de rembourser intégralement et immédiatement ces sommes. Les primes ou prêts contractés font partie des droits des travailleurs de la Banque. Certains ont emprunté jusqu’à 8 millions de Franc Cfa pour régler des problèmes ponctuels pendant la crise avec un échéancier de remboursement. En cette période de rentrée scolaire et de veille des fêtes de fin d’année, on nous demande de rembourser immédiatement et intégralement ces sommes. Ça sera vraiment très difficile pour nous », a déploré cet agent.
Axelle Goba

Légende : Après avoir pactisé avec le gouvernement illégal et illégitime de Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale, plusieurs agents de la Bceao ont été remerciés

LIENS PROMOTIONNELS