Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Législatives / Cheick Fofana (Pdt Cosim): « N’ayons pas la mémoire courte »
Publié le vendredi 2 decembre 2011   |  L'expression


Commission
© Abidjan.net par Prisca
Commission Dialogue-vérité et réconciliation : le Président Charles Konan Banny rencontre ses collaborateurs
Mardi 6 septembre 2011. Abidjan. Siège de la Commission Dialogue-vérité et réconciliation, Cocody Riviera. Photo: Photo: le chef de la communauté Musulmane, Cheick Boikary Fofana


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


A la faveur du nouvel an musulman, le président du Cosim a lancé un message de réconciliation aux Ivoiriens.
Les Ivoiriens ne veulent pas revivre le cauchemar de la présidentielle à la faveur des législatives du 11 décembre. Dans son message à l’occasion du nouvel an musulman, le président du Conseil supérieur des imams (Cosim) a demandé mercredi aux partis de mettre balle à terre pour éviter la répétition de ce scénario catastrophe. « N’ayons pas la mémoire courte. Dieu nous dit dans le St Coran : « Craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous » (Coran chap 8 verset 25).

Le Cosim appelle à l’apaisement, à la patience, afin de doter notre Pays d’une Institution qui contribuera, en toute liberté, à installer la démocratie, le développement à dimension humaine, et le progrès », a invité Cheick Aboubacar. Il a dressé un bilan négatif de l’année écoulée qui a été la plus terrible à cause de la crise postélectorale. De nombreuses victimes innocentes ont perdu la vie, les tensions ethniques et religieuses ont atteint un pic jamais égalé, a regretté le guide de la communauté musulmane. « L’année 1432 H (2011) a été marquée par la plus grande crise que la Côte d’Ivoire moderne ait connue.

Jamais tant de haines ne se sont exprimées avec tant de véhémence. Jamais certains comportements humains n’ont constitué un aussi grand défi à la conscience des ivoiriens épris de paix. Enfin jamais nous n’avons été poussés aussi loin, pour une confrontation fondée sur l’ethnie, la région ou sur la religion !», a rappelé l’imam de la mosquée d’Aghien. Puis d’ajouter : « Aujourd’hui, chacun doit faire son autocritique et mesurer sa responsabilité personnelle dans ce drame national ».

Il a salué le chef de l’Etat pour avoir mis sur pied la Commission dialogue vérité et réconciliation (Cdvr) qui à ses yeux, sera l’occasion d’une catharsis collective afin que les ivoiriens se retrouvent pour un véritable « Vivre Ensemble ». Cheick Fofana a eu une pensée pieuse pour toutes les victimes de la crise postélectorale et a prié pour le repos de leurs âmes. « Qu’Allah les reçoive dans son immense miséricorde. Qu’Il assiste ceux et celles qui souffrent encore des conséquences de cette tragédie nationale », a souhaité Cheick Boikary Fofana.

Le guide spirituel a souhaité à « ses frères et sœurs » des autres confessions religieuses ses vœux d’espérance et le souhait de voir se renforcer davantage « nos liens fraternels ». Il a demandé qu’Allah assiste le président Alassane Ouattara et le Premier ministre Soro Guillaume pour « l’œuvre immense » de salut public mise en œuvre depuis seulement quelques mois. « Qu’Allah, le Tout Puissant, les assiste en permanence sur leurs « chantiers », a prié Cheick Fofana.

Nomel Essis
Légende : Cheick Boikary Fofana appelle à l’apaisement des électeurs à l’occasion des législatives.

LIENS PROMOTIONNELS