Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Californie / Achat d’armes de Gbagbo aux Etats-Unis: le colonel N`Guessan Yao condamné à un an et un jour de prison
Publié le samedi 3 decembre 2011   |  Le Banco


Crise
© Getty Images
Crise post-électorale: Abobo après les affrontements entre les FDS et le "Commando invisible"
Vendredi 25 mars 2011. Abidjan. De violents combats ont opposés les FDS qui tentaient d`approvisionner le camp de gendarmerie, aux éléments du "Commando invisible" qui contrôlent la commune d`Abobo. Photo: les chars des FDS


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le 22 Novembre 2011 dernier, au Fédéral building du 280 South first dansla capitale de Silicone Valley, le ColonelN'Guessan Yao a été condamné à douze mois et un jour, par le tribunal fédéral de San-Jose en Californie. Cette condamnation de l'acheteur d'armes du nouveau pensionnaire de la Cour Pénale Internationale de La Haye, Laurent Gbagbo, est assortie d'un sursis de trois ans après épuisement de sa peine. Aux dires de la greffière Kathy, le juge républicain Ronald M. Whyte a été indulgent à l'égard du complice de l’ex-chef de l’Etat, grâce à son casier judiciaire irréprochable.

C'est pourquoi a-t-elle soutenu, la justice a accordé une seconde chance au commissaire de la Marine ivoirienne, en lui infligeant une peine légère.

N'Guessan Yao avait été arrêté pour des faits de conspiration et d'exportation d'armes à feu, des gaz lacrymogènes et des munitions en direction de la Côte d'Ivoire. Toutes choses qui violaient l'embargo du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Côte d’Ivoire. Avec cette condamnation du Colonel N'Guessan Yao, la caution de100.000 dollars U.S (environ 50 millions FCFA) payée cash par Laurent Gbagbo, pour sa libération provisoire restera dans les caisses de l'État Américain. En conséquence de sa condamnation.

Au total c'étaient 4.000 pistolets, 200.000 minutions et 50.000 grenades lacrymogènes qui devaient être convoyés en Côte d'Ivoire par le colonel à la retraite, N'Guessan Yao. C'est donc en pleine préparation pour le transfert de ces armements, que des
agents des services de l'immigration et de la douane américaine ont mis le grappin sur lui en Août 2010 à New-York. Ce qui a fait dire, alors, à Gbagbo que «quand on t'envoie, il faut savoir t'envoyer». Quand il aura purgé sa peine d’un an et un jour, il pourrait rentrer en Côte d’Ivoire, s’il veut éviter de rester sous contrôle judiciaire, durant trois ans.

Gaoussou Ouattara
(Source Lebanco.net )

LIENS PROMOTIONNELS