Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Gagnoa : Le ministre des Eaux et forêts rouvre l’usine de la CIB
Publié le lundi 5 decembre 2011   |  AIP


Activités
© Ministères par Ambassade
Activités gouvernementales: le ministre des Eaux et forêts, Nabo Clément à Paris (France)
Mardi 12 juillet 2011. Paris (France), 8ème arrondissement. Siege de l`Office International de l’Eau (OIE)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Gagnoa – Le ministre des Eaux et Forêts, Bouéka Nabo Clément, a procédé, vendredi, à Gagnoa, à la réouverture de la Compagnie ivoirienne du bois (CIB), fermée pour des raisons économiques depuis le 31 décembre 2008.

La joie des travailleurs de la CIB et de leurs familles était grande au moment où le ministre Nabo clément procédait à la coupure symbolique du ruban en compagnie du directeur général de la plus grande entreprise industrielle de Gagnoa, Joseph Rafoul, et de personnalités politiques et administratives du département.

"La CIB vivra ! Le gouvernement du premier ministre Soro Guillaume tient ses promesses. Nous avons un président de la République qui est concret. La CIB aura les moyens de sa politique, vous allez travailler, on vous donnera des périmètres", a assuré le ministre des Eaux et Forêts la direction et les travailleurs de la CIB.

Le directeur général de la CIB, Joseph Rafoul, a indiqué qu’en rouvrant l’usine avec 300 employés, le conseil d’administration "confirme sa ferme volonté de maintenir l’outil de production et de garantir le maintien des employés par un recrutement progressif".

Membre du comité de suivi mis en place par les employés et la direction, au lendemain de la fermeture de l’entreprise, Tiehi Boris, au nom des travailleurs de la CIB, a remercié le gouvernement pour avoir tenu ses promesses et le PCA du groupe, M. Michel Fadoul, pour avoir fait du social en ayant gratuitement continué d’héberger de nombreux travailleurs mis au chômage et transporter leurs enfants fréquentant les établissements scolaires de Gagnoa.

Fermée le 31 décembre 2008 pour absence de périmètres de forêts exploitables, la CIB est la seule usine en Côte d’Ivoire à pouvoir transformer neuf essences forestières, avec une capacité de transformation d’environ 100.000 m3 de bois par an, en planches, contreplaqués, portes et meubles destinés aux marchés ivoirien et extérieur.

Cette entreprise qui employait 1.400 employés, réalisait pendant les périodes fastes des chiffres d’affaires de plus de neuf milliards de francs CFA par an et payait des impôts de plus d’un milliard à l’Etat ivoirien, a-t-on souligné.

LIENS PROMOTIONNELS