Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Apurement des arriérés intérieurs/ Bicici-Boa : 32,8 milliards de Fcfa à l’Etat
Publié le mercredi 7 decembre 2011   |  Nord-Sud


Banques:
© Reuters par DR
Banques: la française BNP Paribas ferme sa filiale en Côte d`Ivoire, la Bicici
Banques: la française BNP Paribas ferme sa filiale en Côte d`Ivoire, la Bicici


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Un autre signe dénotant de la qualité de la signature de l’Etat. C’est le sens que l’on peut donner à la convention de prêt d’un montant de 32,8 milliards de Fcfa conclue, hier, à Abidjan, entre le ministre de l’Economie et des finances d’un côté et la Bicici et la Boa (Bank of Africa) de l’autre. Ces deux banques contribuent à hauteur de 16,4 milliards de Fcfa chacune. Ce financement bénéficie de la garantie totale et à première demande de l’Agence française de développement (Afd). En effet, ce prêt, d’un taux d’intérêt de 6,5% l’an, sur 3 ans, dont un différé de 2 ans, qui est sous forme d’appui budgétaire, permettra à l’Etat de Côte d’Ivoire de poursuivre l’apurement de ses arriérés intérieurs. Un mécanisme qui doit contribuer ainsi au retour de la confiance des opérateurs économiques et à la relance post-crise de l’économie nationale. Il aura pour avantage de faciliter le bouclage financier du budget 2011. L’ambassadeur de France en Côte d’ Ivoire, S.E.M Jean Marc Simona a estimé que cet appui est une nouvelle manifestation de l’engagement fort de son pays en faveur d’Abidjan et témoigne de la reprise effective des relations franco-ivoiriennes. Pour rappel, a indiqué le diplomate, un prêt direct de l’Afd à l’Etat, d’un montant de 230 milliards de Fcfa avait permis au mois d’avril dernier le financement des arriérés de salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat accumulés durant la crise. Cette enveloppe avait également contribué à soutenir le secteur privé et à satisfaire certains besoins sociaux urgents des populations (santé, eau, éducation). D’ailleurs, avec la perspective de l’initiative des Pays pauvres très endettés (Ppte), l’Afd entreprend sous le pilotage des ministères des Affaires étrangères et des Finances français l’instruction du Contrat désendettement développement franco -ivoirien (C2d). Pour Jean Marc Simon, cela correspond à l’effort supplémentaire d’annulation de la dette bilatérale ivoirienne auquel consentira Paris. Il va mettre à la disposition de la Côte d’Ivoire environ 1300 milliards de Fcfa sous forme de dons, qui viendront financer sa stratégie de réduction de la pauvreté. Le ministre de l’Economie, Charles Diby Koffi a salué les efforts des deux banques et surtout l’Afd sans la garantie de laquelle, cette opération n’aurait pas lieu. «Le contexte particulier de sortie de crise et de relance économique nous incline à davantage de rigueur dans la gestion des ressources mises à la disposition de l’Etat », a-t-il soutenu. Et de rassurer que les fonds remis feront l’objet d’une utilisation efficiente. Notons qu’au cours de cette rencontre, l’Etat ivoirien et la France ont signé un second accord qui prolonge l’utilisation du logiciel Aster pour performer le Trésor public. L’objectif est de faire de la Côte d’Ivoire le pôle d’excellence de ce logiciel hypermoderne.
Cissé Cheick Ely

LIENS PROMOTIONNELS