Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Côte d`Ivoire: "incidents" provoqués par "hommes armés" autour des candidats (ONU)
Publié le jeudi 8 decembre 2011   |  AFP


Onuci
© Abidjan.net par EMMA
Onuci : Albert Koenders à Abidjan - Abidjan.net
Lundi 24 octobre 2011. Abidjan. Albert Gerard Koenders, le nouveau chef de l`Opération des Nations unies en Côte d`Ivoire (Onuci) accueilli à l’aéroport d’Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


ABIDJAN - La Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) a
"vivement" déploré jeudi les "incidents isolés provoqués très souvent par des
hommes armés présents autour des candidats" en lice pour les élections
législatives de dimanche.

Le chef de l'Onuci et représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU
pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, "déplore vivement les incidents isolés
provoqués très souvent par des hommes armés présents autour des candidats
perturbant ainsi la quiétude des populations", selon un communiqué.

Si la campagne est "considérée comme calme dans sa globalité", il a
néanmoins demandé aux autorités "de faire immédiatement respecter la loi en
vigueur et d'assurer un traitement égal à tous les candidats".

Concernant les droits de l'Homme, le porte-parole de l'Onuci Hamadoun
Touré, a fait état, depuis le début de la campagne, de "cas de violation et
d'abus, notamment des cas d'atteinte à l'intégrité physique, des arrestations
arbitraires et des mauvais traitements ainsi que des cas d'intimidation et de
destruction de biens".

L'expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de
l'Homme en Côte d'Ivoire, Doudou Diène, séjourne dans le pays depuis le 7
décembre et jusqu'au 13 décembre.

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre délégué à la Défense, Paul
Koffi Koffi, avait lui aussi dénoncé l'utilisation d'"hommes en armes" par des
candidats aux législatives.

"Certains candidats (...) se font accompagner par des hommes en armes.

Lorsque vous le faites, cela correspond à une milice", a-t-il souligné.

"Encore une fois, le gouvernement en appelle à la responsabilité des
candidats. Il n'est pas question d'utiliser des hommes armés pour vous
accompagner dans vos campagnes", a-t-il lancé à l'adresse des candidats lors
d'une allocution à la télévision publique.

LIENS PROMOTIONNELS