Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Processus de dédouanement , Les commerçants renforcent leur capacité douanière
Publié le mercredi 21 decembre 2011   |  Le Democrate




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dans le cadre de l’exécution de son plan stratégique de communication, l’administration des Douanes initie de plus en plus, des formations à l’endroit de ses partenaires. Après les journalistes économiques le 1er décembre dernier, c’était au tour des commerçants et importateurs de bénéficier d’un atelier de formation hier à l’école des Douanes au Plateau.

A l’initiative de la direction générale des Douanes de Côte d’Ivoire, un séminaire de formation aux procédures de dédouanement des marchandises au port, à l’aéroport et aux différents postes de contrôle a été initié hier à l’école des Douanes au Plateau. L’objectif principal visé par cette opération est à la fois d’ouvrir l’institution vers l’extérieur, mais aussi de renforcer les capacités des différents commerçants en leur donnant des outils techniques. Mais mieux, au-delà d’initier les commerçants et exportateurs aux procédures douanières, les objectifs spécifiques de cette formation sont surtout de leur présenter l’administration douanière et de rechercher des solutions aux conséquences de la crise postélectorale. Toute chose qui permettra de moderniser l’activité des commerçants, et d’assainir leur milieu en s’habituant davantage au langage douanier. Le colonel Kouadio Marcellin, directeur général adjoint des Douanes qui représentait le colonel major Issa Coulibaly, directeur de la même institution a profité de l’ouverture d’un séminaire au profit des commerçants pour exprimer les souhaits de la nouvelle douane ivoirienne. Selon lui, la direction générale des douanes doit désormais être perçue par les commerçants comme un moyen de croissance économique. En effet, selon le directeur général adjoint, la volonté de la douane est davantage de se rapprocher des acteurs économiques dont les commerçants qui, selon lui, doivent être perçus comme les ambassadeurs de la Côte d’Ivoire. A l’instar des pays européens qui ont assis leur prestige grâce à leurs commerçants, le colonel Kouadio Marcellin a souhaité que les produits ivoiriens inondent les marchés extérieurs grâce au dynamisme des commerçants ivoiriens. L’ouverture du séminaire au profit des commerçants a été l’occasion pour lui de rendre un hommage appuyé à cette frange des acteurs économiques du pays. Avant lui, Soumahoro Farikou, le président de la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire (Fenacci) a été reconnaissant de la direction des douanes. Selon lui en effet, ce séminaire permettra aux commerçants d’être outillés à l’heure des techniques douanières. Il en a profité pour rendre un vibrant hommage au colonel major Issa Coulibaly pour le grand intérêt qu’il ne cesse d’accorder aux commerçants depuis qu’il est directeur général des douanes. Et le président de la Fenacci d’espérer que l’expérience s’étende au plus grand nombre de commerçants, notamment à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Il a exhorté ses pairs commerçants à apprécier à sa juste valeur l’opportunité que leur offre les services douaniers. Au nom du directeur de la formation qu’il représentait, le colonel Goubo a clairement indiqué le vœu de l’école des Douanes dans les différents séminaires qui, selon lui doit désormais servir de cadre à la formation aux procédures douanières. Les résultats attendus après cette formation sont que les commerçants et importateurs soient capables de mener leurs activités en toute connaissance de cause, dans les règles, à leur profit et à celui des caisses de l’Etat ivoirien.

Idrissa Konaté

LIENS PROMOTIONNELS