Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

A bâtons rompus... : Irène Bath raconte son voyage en Europe / Tout sur sa visite à TV5 Monde, Canal+, France 24...
Publié le samedi 24 decembre 2011   |  L'Inter




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Presse 2011
De retour d'un séjour à Paris à l'invitation de l'ambassade de France en Côte d'Ivoire, Irène Bath Kouassi s'est ouverte à L'inter. Dans cet entretien, la Super Ebony 2011 parle de son séjour et de ses attentes. Causerie avec une femme qui a gardé la tête sur les épaules malgré la notoriété...

Comment s'est passé ton voyage?
Le voyage à Paris s'est bien déroulé. Du 10 au 18 décembre 2011, j'ai visité Paris et ailleurs. C'est un voyage qui s'est déroulé sans incident majeur. Nous sommes allés et revenus en bonne santé.

Quel a été ton planning au cours de ton séjour?
C'était un séjour très chargé, parce que nous n'avons fait seulement qu'une semaine à Paris. Nous avions eu à visiter plusieurs rédactions françaises. C'était un planning très chargé.

Quelle satisfaction avez-vous tiré de votre séjour parisien?
Je reviens très enrichie en ce qui concerne le fonctionnement d'une rédaction au niveau de la presse écrite et audiovisuelle. Sur place, nous avons eu à nous imprégner des méthodes de travail de grandes rédactions françaises.

Exemples...?
Nous avons visité I Télé, le groupe Jeune Afrique, France 24, TV5 Monde, le journal L'Express, Canal +. Nous avons également fait un tour à Reporters sans Frontières. Les visites se sont bien déroulées. Tous les premiers responsables des rédactions visitées étaient tous présents à notre passage pour nous recevoir. A Jeune Afrique et à L'Express, nous avons pris part à la conférence de rédaction. La patronne de Canal+ Afrique, Mme Remarck Leguenou nous a ensuite invités à un déjeuner.

Les conférences de rédaction à L'Express et à Jeune Afrique sont-elles différentes de celles que nous avons en Côte d'Ivoire ?
A L'Express, c'est une conférence de presse qui s'est tenue débout. Le rédacteur en chef et les journalistes étaient tous débout. C'était vraiment simple. Elle a duré 30 à 40 minutes. A Jeune Afrique, la conférence de rédaction a débuté à 11h et s'est achevée à 12h 45 minutes. Là, nous étions tous assis. Nous avons suivi une projection de diapositives.

Avez-tu eu des contacts, tu en as tissé?
Dans toutes les rédactions visitées avec les premiers responsables, nous avons échangé des cartes de visite. Les premiers responsables de ces titres nous ont dit être prêts à nous recevoir chaque fois que nous serons de passage à Paris. Ils ont marqué leur disponibilité à nous recevoir. A TV5 Monde par exemple, la directrice générale avait souhaité nous faire passer comme invités du journal Afrique de TV5 Monde. Malheureusement, il y avait un autre invité, on n'a pas pu passer sur le plateau de TV5 Monde. Elle a promis de nous inviter chaque fois que nous serons de passage dans la capitale française. A L'Express par exemple, à l'issue d'un échange avec le journaliste Vincent Hugueux, nous avons eu l'information que L'Express a un besoin de personnel. Ce qui a le plus retenu notre attention après ces visites dans ces rédactions, c'est l'espace qu'elles occupent. Sans exception ces rédactions sont logées dans grandes surfaces, avec une dotation en matériel informatique pour chaque journaliste. En plus, il y a un silence absolu qui invite au travail dans les rédactions. Il y a une sorte de discipline que les journalistes s'imposent. Ce sont surtout des rédactions assez sécurisées; il faut des cartes d'accès pour y pénétrer. A TV5 Monde et à Canal+, on nous a offert des présents.

Il est possible donc qu'on t'offre un stage dans un des titres visités?
Nous en avons fait la demande, mais elle n'a pas encore reçu de réponse positive. J'ai été très contente de ma visite à Paris, parce que c'était la première fois que je m'y rendais. Cela m'a permis d'aller visiter Les Pays-Bas. Je suis même allée à La Haye; j'ai pu voir la Cour Pénale Internationale (CPI). C'est une grande et très imposante bâtisse blanche. J'ai vu la résidence de la Reine Béatrice. A La Haye, j'y suis allée un samedi après-midi, il n'y avait pas de manifestation ce jour-là. Les mouvements de protestation se font selon un programme, nous a-t-on dit. J'ai pu visiter Bruxelles, Amsterdam et Rotterdam. Je précise que Rotterdam est proche de La Haye. Bruxelles a l'allure d'une ville historique par l'aspect de ses bâtiments. La Hollande est un beau pays. En tant qu'Ivoirienne, j'ai pu voir la prison où est incarcéré le Président Laurent Gbagbo. Nous avions voulu faire des photos, mais les responsables de la prison nous en ont dissuadé. De nombreuses cameras surveillent la prison 24h sur 24. J'ai pris le Thalys pour faire le déplacement de Paris à La Haye. Le Thalys est un train à grande vitesse. Je souhaite que les journalistes ivoiriens fassent ce genre de voyage. C'est enrichissant. Merci à tous et à toutes, surtout à l'ambassade de France en Côte d'Ivoire qui m'a offert ce voyage.

Entretien réalisé par Thibault R. GBEI

LIENS PROMOTIONNELS