Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Coulisses
Article



Dernières dépêches



Comment

Coulisses

faits marquants : L’oubli
Publié le samedi 24 decembre 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Heureusement, pour les humains que nous sommes, le Créateur a pensé à un phénomène salvateur : l’oubli. Sans cela, que serions-nous devenus ? Des zombies errant sur terre, courbés sous le poids des événements vécus. Douloureux comme plaisants. Si les choses n’avaient pas été ainsi, jamais le bon peuple de Côte d’Ivoire qui a connu l’enfer à cause de l’usurpateur, n’aurait pas eu, en ce mois de décembre, l’esprit à la fête. Il y a seulement quelques douze petits mois, le pays était soumis aux bombardements des partisans de celui qui, pour rien au monde, ne voulait céder le fauteuil présidentiel. Malgré la volonté clairement affichée par le bon peuple de Côte d’Ivoire de confier son destin à l’ancien Premier ministre du premier président de notre République devenue indépendante, le chef suprême de la refondation ne voulait pas rendre les clés de notre palais. Il a fait tonner les canons. Il a déversé des obus dans les marchés ben quantité industrielle.

Il est parti jusqu’en Russie pour acheter à la casse, une dizaine d’orgues de Staline, de véritables machines à broyer par quarantaine à la minute, des corps humains. Horreur ! Heureusement que l’oubli existe, sinon, personne n’oserait mettre le nez dehors. Demain, c’est Noël, l’anniversaire de la naissance du Fils de l’Homme, selon les chrétiens. A cette occasion, la multitude exulte. Sa joie est immense. Décembre 2010 n’est pas pareil à décembre 2011. Le bon peuple de Côte d’Ivoire, même s’il n’a pas fini de panses ses plaies, peut s’accorder quelques moments de répit, pour applaudir l’arrivée parmi nous, de celui que son père a envoyé pour nous sauver des péchés. L’univers entier va sortir des ténèbres. Abidjan est redevenu « Ville des lumières ». La preuve est véritablement faite que notre carré est béni de Dieu. Faites un tour, le soir venu, au Plateau et vous verrez. Partie de la capitale économique, la lumière divine s’étendra, bientôt, sur toute l’étendue du territoire national. Avant elle, les grosses pluies qui se sont abattues ont purifié notre sol de toutes les souillures et salissures. Elles ont lavé le sang qui a coulé abondamment partout en Côte d’Ivoire. La nuit cède la place au jour. Le soleil s’élève et l’herbe verdit. C’est donc la renaissance, le renouveau. Une Côte d’Ivoire où l’on apprend à revivre ensemble. Il y a quelques mois, le bon peuple était loin d’imaginer le retour de cette douceur de la vie. Comme quoi, il ne faut jamais perdre la foi en l’avenir. Accueillons donc le Christ dans l’allégresse. Joyeux Noël à tous et à toutes !



LIENS PROMOTIONNELS