Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Défense: Tournée du chef d’état-major général dans les commandements des forces (terre-air-marine nationale)
Publié le samedi 14 janvier 2012   |  Ministères


Défense:
© Ministères par BIPA
Défense: Réactivation des cérémonies aux couleurs à l’état-major général camp Gallieni et à la présidence de la République
Vendredi 06 janvier 2012. Abidjan. Première édition de la réactivation des cérémonies aux couleurs, à la place d’armes du Camp GALLIENI en présence du Général de Division SOUMAILA BAKAYOKO, Chef d’Etat-Major Général des Forces Républicaines de Cote d’Ivoire (FRCI).


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dans le cadre de la sensibilisation du personnel sur les instructions données par le Chef de l’Etat, le Général de Division SOUMAILA BAKAYOKO, Chef d’Etat-Major Général des Forces Républicaines, après sa rencontre avec les unités rattachées le lundi 09 janvier dernier au Camp GALLIENI, a poursuivi sa tournée dans les différents commandements des forces (Armée de terre, Air et Marine nationale) les 10, 11 et 13 janvier 2012. Il était accompagné pour la circonstance des chefs de divisions et bureaux de l’Etat-Major Général des FRCI.

Etape des Forces Terrestres: ancien camp AKOUEDO.

Honneurs rendus au Général SOUMAILA BAKAYOKO, à 15 heures par une compagnie aux ordres du Capitaine SEAHET DE GOHOUO du 1er Bataillon de Commandos et de parachutistes (1er BCP).

Etape des Forces Aériennes : Base aérienne d’ABIDJAN.

Honneurs rendus au Général SOUMAILA BAKAYOKO, à 09 heures par une compagnie aux ordres du Capitaine BAHI OMER de la Base aérienne d’ABIDJAN (BAA).

Etape de la Marine Nationale : Base annexe du PLATEAU.

Honneurs rendus au Général SOUMAILA BAKAYOKO, à 09 heures par une compagnie aux ordres du Capitaine TAPIE ZAHIBO MARCELLIN de la Base annexe du plateau.


A ces différentes étapes, Le Général de Division SOUMAILA BAKAYOKO, Chef d’Etat-Major Général des FRCI a, en compagnie de la haute hiérarchie militaire, rencontré toutes les unités des Forces concernées et leur a adressé le même message.

Il a, d’entrée de jeu, remercié ses proches collaborateurs pour la présence de leurs hommes et présenté ses vœux les meilleurs pour cette nouvelle année. Il a affirmé son satisfécit pour la bonne exécution des missions de sécurisation des élections législatives et des fêtes de fin d’année 2011. En exécution des instructions du Président de la République relatives aux récents dérapages de certains éléments des FRCI à VAVOUA et à SIKENSI, le Chef d’Etat-Major Général a axé son message sur trois (03) points importants :
- L’encasernement des troupes et la formation,
- La discipline et la cohésion au sein des FRCI,
- Le professionnalisme dans l’exécution de la mission essentielle des FRCI, à savoir la défense de l’intégrité territoriale.

Concernant le premier point, il urge de former les troupes encasernées pour l’acquisition de certificats d’armes N°1 et N°2. Cette formation, a-t-il dit, s’adresse d’abord aux militaires du rang mais n’exclut pas autres catégories de militaires qui devront bénéficier, elles aussi, du renforcement des capacités de formations (aux plans commandement, technique et opérationnel).

Quant au deuxième point, il s’est voulu très clair en mettant en garde tous les soldats : « On ne peut pas confier la défense et la sécurité de notre pays, la Côte d’Ivoire, à des indisciplinés ». il a rappelé à chaque catégorie de militaires, le rôle à jouer pour redorer l’image des FRCI et y ramener la discipline. C’est une responsabilité partagée :
- Aux officiers : être des modèles et des guides dans la dignité, l’honneur et la compétence ;
- Aux sous-officiers : servir de courroie de transmission dans la chaine de commandement en étant fidèles aux chefs ;
- Aux militaires du rang : être animés d’un esprit de discipline et avoir le souci de la formation continue afin d’éviter d’être à la traine.

Enfin, pour le dernier point, le Chef d’Etat-Major Général s’est attardé sur l’esprit de discipline et de professionnalisme qui doivent guider les FRCI dans l’exercice de leurs missions. Il a avancé que tout commence par une bonne organisation. Il a levé l’équivoque sur les absences injustifiées des militaires au service, la tenue des FRCI, l’identification des personnels et des véhicules, les avancements au titre de l’année 2011, la création de l’Armée de réserve, le projet d’attribution des terrains aux militaires dénommé « promotion immobilière SOPHIA » et l’attitude de réserve à adopter dans les centres d’instruction : Désormais, a-t-il conclu, « …. les absents auront leurs soldes suspendues avant d’être radiés…. Bientôt, il y aura une tenue spécifique aux FRCI. A partir de cet instant, nous allons traquer tous ceux qui la porteront illégalement pour commettre de sales besognes et ternir notre image. La période de grâce est terminée. Nous allons sanctionner …… ; nous allons établir de nouvelles pièces d’identité des militaires régulièrement inscrits dans nos rangs et identifier tous nos véhicules. A partir de cet instant, on procèdera au contrôle systématique de tout militaire …. l’avancement a connu beaucoup de retard avec la crise que nous avons connue. Les omissions seront rattrapées. Je sanctionnerai les omis qui manifesteront de l’indiscipline …. l’Armée de réserve, projet cher au Président de la République, comportera tous les ex-combattants qui n’ont pas pu intégrer l’Armée nouvelle. Ils seront regroupés sur des sites de service civique d’actions au développement (SCAD) pour des formations qualifiantes en vue de leur insertion dans le tissu socio-économique et y seront formés pour participer aux missions militaires internationales …. j’ai fait convoquer le promoteur immobilier à mon cabinet pour me faire le point. Je n’admettrai pas une quelconque escroquerie sur mes hommes. Si c’est le cas, les juridictions compétentes seront saisies pour le remboursement immédiat des fonds aux adhérents…. Je sanctionnerai également sans recours, tous les encadreurs qui politisent la formation dans les casernes».

Au total, le Chef d’Etat-Major Général des FRCI a réitéré toute sa confiance aux chefs militaires et soldats pour l’application de ces mesures afin de donner à la Côte d’Ivoire une Armée modèle et moderne et l’inscrire au rang des pays émergents.

Après chaque adresse aux troupes, le Général BAKAYOKO a eu un entretien à huis clos avec tous les officiers des différents commandements pour les dernières recommandations.

Source: BIPA

LIENS PROMOTIONNELS