Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Appui de la Banque mondiale à la Côte d’Ivoire , Une mission de contrôle arrive à Abidjan
Publié le mercredi 18 janvier 2012   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Une mission composée d’administrateurs de la Banque mondiale (BM) arrive à Abidjan en février pour constater la gestion faite par les autorités de l’appui de l’institution mondiale.
L’administration Ouattara devrait atteindre son objectif. Celui de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Un de ses partenaires, la Banque mondiale, est disposé à continuer son assistance pour la reconstruction post-crise. L’assurance a été donnée, hier, par l’administrateur de la Côte d’ Ivoire à la Banque mondiale, Agapito Mendes Dias, qui a conduit une mission sur les bords de la lagune Ebrié du 13 au 16 janvier. L’objectif de cette visite était de vérifier les avancées qui ont été faites dans la réalisation des chantiers financés par la banque. Et relever les blocages éventuels qui subsisteraient sur certains projets. Mais faisant un bilan des quatre jours d’observation, Agapito Mendes Dias s’est dit satisfait des travaux déjà engagés. Le ministre d’Etat, ministre du Plan et du Développement, Mabri Toikeusse, et celui des Infrastructures économiques, Patrick Achi, ont fait l’état d’avancement des travaux à l’administrateur. L’hôte du ministre de l’Economie et des Finances a souligné que le Conseil d’administration de la banque, qui décide des aides à accorder, statuera sur un éventuel appui substantiel à la Côte d’Ivoire. D’autant plus que 2012 va être une année importante pour le pays. Mendes Dias a, ensuite, a souligné qu’il faudra au préalable une autre mission plus importante composée de plusieurs administrateurs pour vérifier les travaux. Cette mission dont il fera partie arrive en Côte d’Ivoire le 8 février prochain pour une mission de cinq jours. C’est au terme donc de celle-ci que la banque décidera d’une aide supplémentaire pour les chantiers en cours. En effet, la Banque mondiale a financé une série de programmes pour une sortie de crise rapide. En septembre 2011, au terme de la mission conjointe avec le Fonds monétaire international (Fmi), la BM a consenti à un appui de 200 millions de dollars (100 milliards Fcfa), dont 50 millions de dollars (25 milliards Fcfa) pour un projet en faveur de l’emploi jeune. Entre autres projets, l’institution, à travers le Programme d’urgence d’infrastructures urbaines (Puiur), a décaissé 25 milliards de Fcfa pour la poursuite des travaux de voirie. Ce sont ces travaux dont la liste est loin d’être exhaustive que la prochaine mission viendra constater.

K. Anderson

LIENS PROMOTIONNELS