Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Meeting du FPI le samedi / La position du ministre Hamed Bakayoko : Ce que le ministère de l`Intérieur prépare
Publié le jeudi 19 janvier 2012   |  L'Inter


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: le ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko visite les locaux de l`Ecole nationale de police et de son cabinet après les combats
Vendredi 15 avril 2011. Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le meeting dit de rentrée politique annoncé par le Front populaire ivoirien (Fpi) pour le samedi 21 janvier prochain, pourrait se tenir sans problème. Le ministère de l`Intérieur (et de la sécurité) ayant décidé de l`autoriser. En tout cas, selon les services du ministre Hamed Bakayoko, le meeting est autorisé et sera même encadré. « Le FPI a officiellement saisi le ministère de l`Intérieur de l`organisation de son meeting du samedi 21 janvier. Le ministre a donné son autorisation pour la tenue du meeting. Donc, il n`y a aucun problème à ce niveau. Le ministre est allé même plus loin pour demander que le meeting soit encadré et supervisé, tout comme la cérémonie de cet après-midi (hier mercredi 18 janvier ndlr) au baron de Yopougon a bénéficié de l`encadrement de la police nationale. Donc la police sera déployée le samedi pour assurer la sécurité au meeting du Fpi », a déclaré hier un proche collaborateur du ministre Hamed Bakayoko, joint par téléphone. Ainsi, l`ancien ministre de la Défense, Michel Amani N`Guessan, par ailleurs président du comité d`organisation de ce rassemblement, et ses camarades refondateurs, n`auront plus de souci à se faire en ce qui concerne le volet sécuritaire de la cérémonie du samedi. Le ministre Amani avait lui-même annoncé au cours d`une conférence de presse le lundi dernier, avoir eu l`autorisation du ministre Hamed Bakayoko ainsi que du ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, pour la tenue du meeting de rentrée politique. Cette information a donc été confirmée hier par les services du ministre de l`Intérieur, qui se prépare à déployer les moyens pour assurer la sécurité des frontistes. Faut-il le rappeler, le parti de l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a eu maille à partir avec les actuels tenants du pouvoir depuis la chute du régime de la Refondation le 11 avril 2011. Outre les arrestations et autres traques des militants, plusieurs rassemblements annoncés par les dirigeants du Fpi ont été soit purement et simplement empêchés, soit réprimés, parfois dans le sang. Pour le samedi 21 janvier prochain, l`ancien parti au pouvoir va à nouveau tester la volonté du régime de l`autoriser à manifester. Le ministre Hamed Bakayoko les rassure déjà. Attendons donc de voir ce qui se passera le samedi prochain.

Hamadou ZIAO

LIENS PROMOTIONNELS