Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Propos de…
Publié le jeudi 19 janvier 2012   |  Le Patriote


Presse
© Abidjan.net par Koné Nathan
Presse nationale - L`hommage de la presse aux anciens présidents de l`UNJCI
Mercredi 28 avril 2010. Abidjan. Maison de la presse, Plateau. Cérémonie d`hommage aux anciens présidents de l`Union nationale des journalistes de Côte d`Ivoire. Photo: au 1er plan, Guillaume Gbato (Notre voie)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Guillaume Gbato (SG du SYNAPPCI) :
«On n’aura pas de médias de qualité tant que les journalistes seront des laissés pour compte qui tirent le diable par la queue»

« C’est une bonne cérémonie. Il est toujours bon que les autorités au plus haut niveau rencontrent régulièrement la presse. Afin qu’elle leur soumette ses préoccupations, tout comme les responsables peuvent aussi faire leurs observations. Les présidents de l’UNJCI et du GEPCI qui ont parlé au nom de toutes les organisations professionnelles ont dit l’essentiel. Mais, nous voulons qu’on insiste plus sur les conditions de vie des travailleurs des médias.

Vous savez qu’aujourd’hui nous vivons dans une vraie précarité. Mais, le Chef de l’Etat, dans sa réponse, a essayé de prendre en compte un certain nombre de préoccupations. L’idée essentielle que je retiens c’est la tenue des Etats généraux de la presse. Ces assises vont permettre à chacune des parties en présence dans le monde des médias de dire ce qu’elle ressent. Notre conviction est qu’on n’aura pas de médias de qualité tant que les journalistes seront des laissés pour compte qui tirent le diable par la queue. Nous espérons que ces Etats généraux vont se tenir le plus rapidement possible, parce qu’il y a un long diagnostic à faire. Les entreprises de presse, la liberté de la presse… Il y a toutes les questions liées à la sécurité, à l’emploi avec plus de 300 personnes en chômage technique à la RTI etc. Le Synappci se prépare déjà pour ces Etats généraux avec des débats ouverts pour qu’on pose les vrais problèmes de la presse »

Patrice Pohé (Président de la CNDPCI)
« C’est un honneur fait à la corporation »
« C’est un honneur fait à la corporation ; pour la Conférence Nationale des Directeurs de Publication d’être conviée à cette cérémonie. C’est un sentiment de satisfaction que nous avons d’autant plus que le président a donné son accord pour la satisfaction de toutes nos revendications. C’est une grande première qu’un président de la République en en exercice reçoit la presse pour les vœux de nouvel an. Il a donc pris un engagement de garantir la liberté d’expression. Nous, en qualité de patron de presse, nous allons accompagner le Président de la République dans le processus de réconciliation et de reconstruction.»

Zio Moussa (Président de l’OLPED)
« On a accordé aux journalistes une place de choix »
« C’est une conviction profonde ; d’abord cette cérémonie est exceptionnelle. L’un des porte- parole des organisations de la presse, en l’occurrence, le président du GEPCI l’a dit : depuis que la Côte d’Ivoire est indépendante, c’est la première fois que les journalistes ne sont pas noyés dans les vœux. C’est-à-dire qu’on leur a accordé une place de choix. Et l’occasion a été propice pour poser nos problèmes. Le chef de l’Etat est allé plus loin que les porteurs de parole. Il a fait un certain nombre de promesses auxquelles les journalistes doivent, eux- mêmes veiller. Il a dit des choses éminemment importantes de sorte que les journalistes doivent conformer l’exercice de ce métier à ce qu’il a dit. Cela ne veux pas dire que nous allons nous asservir, nous assujettir à ce que l’autorité a dit. Quand l’autorité, le chef de l’Exécutif dit quelque chose d’importante, pour l’exercice du métier, il faut le retenir. Le président de la République est allé très loin, il faut le féliciter pour cela. Mais, il faudrait qu’on tienne aussi un calendrier d’exécution de tout ce qu’il a promis de fondamental et essentiel pour notre métier et pour notre pays. »

Recueillis par JAD

LIENS PROMOTIONNELS