Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Opération Pays propre / Anne Oulotto (ministre de la Salubrité urbaine) aux opérateurs économiques libanais et de la Cedeao : « A partir de février on va sanctionner »
Publié le vendredi 20 janvier 2012   |  Le Nouveau Réveil


Petit-déjeuner
© Abidjan.net par Emma
Petit-déjeuner de presse du ministère de la Salubrité Urbaine: Anne Désirée Ouloto dresse le bilan des six premiers mois d`activités de son département et annonce les grands projets du secteur de la salubrité pour l’année 2012
Lundi 16 janvier 2012. Abidjan. Salon Anono de l’Hôtel du Golf, à la Riviera Golf. Petit-déjeuner de presse du ministère de la Salubrité Urbaine sur le thème: « Opérations de salubrité à Abidjan et à l’intérieur du pays : bilan et perspectives »


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Anne Désirée Oulotto, ministre de la Salubrité poursuit ses rencontres de sensibilisation avec les acteurs de la vie socioéconomique. Le mercredi dernier, elle a échangé avec les opérateurs économiques libanais et la communauté des commerçants ressortissants de la Cedeao au Plateau. A cette occasion, elle a annoncé la reprise de l’opération de déguerpissement du domaine public. «La semaine prochaine, nous irons à Cocody, Adjamé et Abobo. En Février, avec le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et la Gendarmerie nationale, nous allons passer aux sanctions. Nous allons prendre un arrêté pour interdire la façon actuelle de transporter le sable. Bientôt, il n’y aura plus de commerce autour des écoles, et la collecte des ordures se fera par un grand opérateur qui arrive», a-t-elle déclaré. Avant cela, la ministre Oulotto, après un rappel des méfaits de la saleté sur la santé des populations et sur le mépris de certains concitoyens face à la salubrité, a exhorté ses invités à s’impliquer activement dans l’opération «Pays propre». «On ne construit pas sur le domaine public. Certains magasins débordent sur le trottoir, ce n’est pas normal. Devant les magasins, il faut mettre des poubelles. Vous représentez beaucoup pour la Côte d’Ivoire. Aidez-nous à faire de ce brassage culturel, une force. Sensibilisez tous ceux qui sont avec vous. Les temps ont changé. Le passé doit être le passé. Il faut changer de comportement. Aidez le ministère de la Salubrité urbaine. La salubrité, c’est l’affaire de tous. Seule, je ne peux rien faire. Soyez nos porte-parole» a-t-elle plaidé. Satisfait de ce message, Dr Joseph Kourhy, président de la Chambre de commerce libanaise en Côte d’Ivoire, a traduit le soutien de sa communauté. Les commerçants de la Cedeao ont fait des suggestions dont l’initiation d’une «opération un commerçant, une poubelle».
SERGE AMANY

LIENS PROMOTIONNELS