Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Libéralisation annoncée de l’audiovisuel : Les propositions des producteurs à Maurice Bandaman
Publié le mardi 24 janvier 2012   |  L'expression


Cinema
© Abidjan.net par Nathan Kone
Cinema : Henriette Dagri-Diabaté et Maurice Bandaman au lancement du Festival international "Miroirs et cinemas des Lagunes", de Naky Sy Savané
Jeudi 10 novembre 2011. Abidjan. Cinema Primavera, galerie Prima center, Marcory Zone 4. La célèbre actrice Naky Sy Savané, promotrice du Festival international "Miroirs et cinemas des Lagunes", organise le lancement de ses activités en présence de la grande chancelière de l`Ordre national, Mme Henriette Dagri-Diabaté et du Ministre de la Culture, Bandaman Maurice


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


En prélude à la libéralisation de l’espace audiovisuel en Côte d’Ivoire, les producteurs audiovisuels prennent d’ores et déjà toutes les dispositions pour être opérationnels le moment venu. En vue de faire le point de leurs contributions à la réussite de ce processus et identifier les obstacles à franchir pour y arriver, ils ont rencontré le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, à son cabinet, sis au 22ème étage de la Tour E, au Plateau. Il s’agissait également pour eux de rassurer le ministre de leur volonté de garantir l`entrée de la Côte d’Ivoire dans ce millénaire avec optimisme, d`offrir au public et au monde des arts des créations de qualité dans le domaine de la production audiovisuelle.

Après avoir fait le tour de la question, le porte-parole des producteurs audiovisuels, Latif Toungara, a émis un certain nombre de doléances. Entre autres choses, Latif Toungara a proposé au ministre Bandaman Maurice l’adoption d’un cadre juridique qui codifie la profession. Les jours à venir, Toungara ira à la rencontre du Pdt de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca) en vue d’harmoniser leurs vues dans le souci d’évaluer ou d’entrevoir l’apport des producteurs audiovisuels dans la libéralisation. Surtout que la Côte d’Ivoire est, de l’avis d’Ibrahim Sy Savané, président de la Haca, «sur la dernière ligne droite dans l’optique de la libéralisation de l’espace audiovisuel ». Une rencontre est également prévue avec le ministre de la Communication, Diakité Coty Souleïmane.

M’Bah Aboubakar

LIENS PROMOTIONNELS