Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Côte d`Ivoire: le nouvel organe de gestion du cacao officiellement installé
Publié le mardi 24 janvier 2012   |  AFP


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: le Ministre Mamadou Coulibaly Sangafowa à la cérémonie d`installation du Conseil d`administration du Conseil du Café-cacao
Mardi 24 janvier 2012. Abidjan. 25ème étage de l`immeuble de la Caisse de stabilisation, au Plateau. cérémonie d`installation du Conseil d`administration du Conseil du Café-cacao suivie du point de presse animé par le Ministre de l`Agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa. Photo de famille


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
ABIDJAN - Le nouvel organe public de gestion du cacao de Côte d`Ivoire, premier producteur mondial, a été officiellement installé mardi, et est dirigé par un ancien ministre de l`Agriculture, a-t-on appris de source officielle.

L`ex-ministre Lambert Kouassi Konan a été installé par le gouvernement comme nouveau président du conseil d`administration de cet organe, dénommé "Conseil du café-cacao", de même que les autres membres de cette instance, nommés il y a a quelques jours.

La Côte d`Ivoire a décidé en novembre 2011 de restaurer un organe public de régulation de la filière cacao et un prix garanti aux paysans après plus d`une décennie de libéralisation du secteur, marquée par des détournements massifs et une paupérisation des planteurs.

Le nouveau Conseil devra "poursuivre la mise en oeuvre de la réforme" notamment pour permettre au pays de décrocher un très important allègement de sa dette, dans le cadre d`un programme du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), a souligné l`actuel ministre de l`Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly, selon le texte transmis par ses services.

Au sortir de la grave crise politique de 2010-2011, le gouvernement du président Alassane Ouattara compte beaucoup sur cet allègement de dette, dont l`un des principaux préalables est la mise en place effective de la réforme cacaoyère.

Or, en raison de la lenteur dans l`application de cette réforme, le pays ne pourrait obtenir cette réduction de dette qu`au second semestre 2012, alors que le pouvoir avait dit l`espérer pour le premier trimestre, selon une source proche du dossier.

"Nous ferons en sorte que tout ce qui est prévu dans la réforme de la filière puisse être mis en oeuvre immédiatement, en tout état de cause avant la fin de ce mois", avait déclaré le 17 janvier M. Ouattara en recevant la secrétaire d`Etat américaine Hillary Clinton, dont le pays a de gros intérêts dans le cacao ivoirien.

LIENS PROMOTIONNELS