Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Résultats des matchs de foot

Comment

Sport

Allo Nasser
Publié le mercredi 25 janvier 2012   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Comme il est capricieux ce jeu de football ! Le Maroc rentre à fond dans le match, il tente tout, avec des débordements rageurs d’Amrabat (21) à droite, d’Assaidi (11) à gauche, avec des combinaisons produites par les excellents milieux sachant tout faire Boussoufa (14), Kharja (13), Belhamda (10). Tout y passe, corner, une-deux, centre, frappe, mais la Tunisie de Haggui tient toujours. Et, sur un coup-franc plutôt anodin, frappé par Korbi dans l’intention première de lever la balle dans la surface, le ballon monte et redescend dans le petit filet sur la gauche du gardien marocain, effleuré au passage par une tête négligée. Incroyable football, inimitable football, il est unique en son genre. Ce scénario n’ôte rien à la brillante prestation tunisienne des hommes de Sami Trabelsi qui, en définitive, ont bien joué leur coup avec ce deuxième but en diamant de Msakni. L’enfant prodige de l’Espérance de Tunis réalise deux dribbles exceptionnels mettant au vent la charnière centrale marocaine avant de loger la balle au ras du poteau marocain. La CAN a donc connu un pic de haut niveau dans ce bras de fer au sommet entre deux excellentes sélections, qui m’ont scotché sur ma chaise jusqu’au coup de sifflet final. Qui a dit qu’il manque de gros calibres à cette CAN ? Qui n’apprécie pas à sa juste valeur ces matches de départ sans temps-morts ? Sans match nul, sans non-match ? Et puis ce mardi soir, on a vu tous les candidats au moins une fois. Paradoxalement ceux qui ont produit le meilleur football sont les Marocains… qui ont perdu. Par­mi les puissants moteurs encore un peu froids au démarrage, le moins poussif a été l’Ivoirien. Il faut absolument prendre cons­cien­ce de ses moyens. Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’il n’y a rien en face. C’est vraiment l’erreur mentale à ne pas faire. Mais après avoir vu les Marocains, les Ghanéens, les Tunisiens et les Sénégalais jouer, nos joueurs et encadreurs de la sélection ivoirienne, comme nous, doivent se dire que tout en respectant tout le monde, ils ne doivent craindre personne.

Nasser EL FADEL

LIENS PROMOTIONNELS