Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Diplomatie
Article



Dernières dépêches



Comment

Diplomatie

Rappel des dates-clés des relations entre la France et la Côte d`Ivoire depuis septembre 2002
Publié le mercredi 25 janvier 2012   |  AFP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

- 22 sept 2002: La France envoie des renforts militaires, trois jours après le début d`une rébellion, officiellement pour protéger ses ressortissants et les étrangers et tenter de stabiliser son ex-colonie d`Afrique de l`Ouest.

Le 19 septembre, une rébellion armée, avec des attaques visant le coeur du pouvoir à Abidjan, Bouaké (centre) et Korhogo (nord), a tenté de renverser le régime de Laurent Gbagbo avant de s`emparer de la moitié nord du pays.

- 20 oct: Le contingent militaire français se déploie le long d`une "ligne de cessez-le-feu" traversant le pays d`est en ouest.

- 27 nov: Visite du chef de la diplomatie française, Dominique de Villepin, marquée par l`exfiltration du principal opposant Alassane Ouattara.

- 3 jan 2003: Dominique de Villepin reçoit un accueil mouvementé à la résidence présidentielle avant d`obtenir un engagement des parties à respecter un cessez-le-feu.

- 24 jan: Les principaux partis et les mouvements rebelles signent à Marcoussis (France) des accords prévoyant le maintien de Laurent Gbagbo et un gouvernement ouvert à toutes les parties, y compris les rebelles.

Manifestations antifrançaises pour dénoncer les accords. Attaques contre des lieux symbolisant la présence française.

- 16 avril 2004: disparition à Abidjan du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer. Cette affaire, dans laquelle l`enquête française soupçonne des proches de Gbagbo, va encore empoisonner les relations franco-ivoiriennes.

- 6 nov: Deux jours après la relance du conflit par des raids aériens contre des rebelles, neuf soldats français sont tués dans un raid loyaliste à Bouaké. Les militaires français détruisent une partie de l`aviation ivoirienne. Manifestations antifrançaises et exactions provoquent le départ de 8.000 Français. 57 civils ivoiriens sont tués par l`armée française, selon Abidjan. Les effectifs de l`opération Licorne culminent à 5.300 hommes.

- 15 sept 2007: Démantèlement du dernier poste de contrôle de la Zone de confiance, surveillée par la mission de l`ONU (Onuci) et Licorne.

- 18 avr 2008: Gbagbo se réjouit des "bonnes" relations Paris/Abidjan, "en voie de normalisation" depuis l`arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy.

- 14-15 juin: Visite de Bernard Kouchner, la premièrer d`un ministre français des Affaires étrangères depuis 2003.

- 31 oct et 28 nov 2010: Election présidentielle, reportée de nombreuses fois depuis 2005. Le pays va être déchiré par une crise postélectorale (3.000 morts) née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara, reconnu par la communauté internationale.

- 11 avr 2011: Gbagbo est arrêté à l`issue d`une offensive généralisée des forces pro-Ouattara, appuyées par les moyens aériens et blindés des forces françaises et de l`Onuci, plus de quatre mois après le début de cette crise.

- 21 mai: Nicolas Sarkozy, seul chef d`Etat occidental à l`investiture de son ami Ouattara, lui apporte son soutien.

- 15 juil: Le Premier ministre, François Fillon, affirme à Abidjan que la France est déterminée à rester le partenaire économique "le plus proche" de la Côte d`Ivoire.

- 25 janv 2012: Alassane Ouattara attendu à Paris pour une visite d`Etat.



Articles associés

AFP
Ouattara vient à Paris dire merci et signer un nouvel accord de défense
 

LIENS PROMOTIONNELS