Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Front social / Sékongo Félicien, conseiller de Soro aux greffiers : ‘’Je ferai en sorte que le Premier ministre soit bien instruit de votre corporation’’
Publié le vendredi 3 fevrier 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Sortie
© Abidjan.net par Emma
Sortie de crise: Me Affoussy Bamba clarifie la position des Forces nouvelles
Lundi 22 mars 2010. Abidjan, Cocody, Hôtel du Golf. La porte-parole des Forces nouvelles, Me Affoussy Bamba, entourée de ses principaux collaborateurs, Sékongo Félicien (photo) et le commissaire Ouattara Seydou, a levé toute équivoque sur la volonté des ex-rebelles à conduire à bon port les accords politiques de Ouagadougou


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La petite salle de la Primature a, le jeudi 2 février 2012, servi de cadre à une rencontre entre Sékongo Félicien, conseiller spécial du premier Ministre chargé des ong, syndicats et associations et les greffiers pour créer un cadre de concertation.
«Pour que vous travailliez dans la sérénité, il faut que vos conditions sociales et professionnelles soient améliorées et pour ne pas qu’il y ait des grèves, il vous faut la sérénité. C’est pourquoi, j’ai décidé de vous rencontrer», tel a été le message que Sékongo Félicien, conseiller technique du Premier Ministre chargé des ONG, syndicats et associations a lancé aux greffiers, le jeudi 2 février 2012. «Nous allons chercher des solutions de manière participative à vos problèmes et je ferai en sorte que le Premier ministre soit bien instruit de votre corporation », leur a déclaré le conseiller. « Faites-moi un tableau synoptique de nos problèmes avec des propositions de solutions que je transmettrai au Premier ministre pour examen en vue de les résoudre», les a assurés Sékongo Félicien très confiant. Quant à Me Fanou Constant, président de la faitière judiciaire, il a, au nom des quatre syndicats de greffiers et de leur mutuelle commune, expliqué la profondeur du mal qui ronge leur corporation. «Reconnaissons aux greffiers ce qui leur revient de droit, car ce sont eux qui authentifient tous les actes de justice au tribunal», a révélé le président du présidium des quatre syndicats de greffiers. ‘’Nous sommes heureux pour cette invitation qui est une marque de considération à notre corporation qui souffre énormément. Mais, nous nous engageons dans la trêve sociale pour une réconciliation dans la justice ‘’, a souligné Me Fanou. Les syndicats des enseignants et de la santé ont été une fois déjà reçus par le conseiller du Premier ministre.

M. Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS