Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Alassane Ouattara: «La Côte d`Ivoire est un pays en paix»
Publié le lundi 6 fevrier 2012   |  Autre presse


Washington
© Présidence par Aristide
Washington (USA): à la faveur de la 66ème Session de l’Assemblée Générale de l`ONU, le Président Alassane Ouattara a rencontré les plus hautes autorités mondiales de l`économie à Washington, DC
Vendredi 23 septembre 2011. Washington, DC (Etats unis d`Amérique). A la faveur de la 66ème Session de l’Assemblée Générale de l`ONU, le chef de l`Etat a accordé des audiences et rencontré de nombreuses hautes personnalités du monde entier. Photo: le Président Ouattara en compagnie des autorités du National Democratic Institute (NDI)au Centre for Strategic International Studies (CSIS)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


En visite privée sur la Côte d'Azur après avoir rencontré Nicolas Sarkozy et François Fillon, le président ivoirien exhorte les entreprises françaises à investir dans son pays.
Huit mois après son accession à la présidence de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara a effectué, cette semaine, sa première visite d'Etat en France. A l'occasion de ses entretiens avec le président Nicolas Sarkozy, le Premier ministre François Fillon et des représentants du Medef, il lance un appel aux entreprises françaises pour qu'elles reviennent investir dans son pays. De passage hier à Sanary, où son beau-père Guy Nouvian (1)était fait chevalier de la Légion d'honneur par le préfet du Var, le président ivoirien nous a accordé une interview pour faire le point sur sa visite hexagonale.
Quel était l'objectif de votre visite d'Etat en France ?
D'abord renouer les liens historiques d'amitié avec la France. Il y avait eu une certaine rupture pendant plusieurs années du fait de mon prédécesseur. Mais je considère que les liens avec la France sont tels qu'il fallait porter un message fort : la Côte d'Ivoire est attachée à la France, tout comme la France est attachée à la Côte d'Ivoire. J'ajoute que, grâce au concours du président Sarkozy, nous avons évité un génocide, même si les événements que nous avons connus durant la transition ont fait trois mille morts. Mais cela aurait pu être pire sans le soutien de la France. Je voulais donc exprimer ma gratitude au président français et à son gouvernement pour l'intervention menée en avril sous mandat des Nations unies.
... suite de l'article sur Autre presse

LIENS PROMOTIONNELS