Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Hydrocarbures Soudure sous-marine : Kuyo de «Kuyo Pipeline» raccroche son chalumeau
Publié le mercredi 8 fevrier 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le monde ivoirien des hydrocarbures et de la soudure sous-marine est en deuil. Le célébrissime Kuyo, propriétaire-fondateur de l’entreprise «Kuyo Pipeline», bien connu dans ce paysage industriel, est décédé hier au Cameroun. De sources bien introduites et corroborées par des acteurs du secteur pétrolier ivoirien ont confirmé, dans le courant de la journée d’hier, l’information. L’homme, selon un confrère en ligne www.rue225.com, «était à bord d’un vol en provenance de Genève pour le Cameroun. Quand, avant l’atterrissage de l’avion, il a piqué une crise. Une fois à terre, une ambulance a été rapidement affrétée pour l’évacuer dans une clinique locale. Malheureusement, l’homme n’a pu survivre au mal pernicieux qui le tenait longtemps éloigné des siens». Coup dur pour l’économie ivoirienne dont M. Kuyo était l’un des modèles les plus achevés. Triste fin pour ce natif de Ouragahio. Cet homme de défi qui avait bâti sa réputation à partir de sa seule conviction et sans grands moyens. Kuyo Pipeline son entreprise, est une Sarl, née des cendres de l’Établissement Kuyo créé en 1981 par M. Kuyo Kessié Jean. Le siège de ladite entreprise est à Abidjan. Elle a commencé avec un effectif de 5 personnes, au départ. Le travail acharné, le sérieux dans une saine gestion, lui ont permis de changer de statut et devenir une Sarl qui emploie en permanence plus de 120 personnes et 100 contractuels Notons que M. Kuyo avait assis des succursales de son entreprise un peu partout à travers le monde, dont celle installée au Cameroun. Bien connu dans l’industrie de la nuit», Kuyo a eu aussi, en son temps à gérer «L’œil du Jazz», une célèbre boîte de nuit abidjanaise. La direction du groupe cyclone et la Rédaction de «Le Temps»présentent leurs condoléances à la famille de ce grand bâtisseur modèle.

Bamba Mafoumgbé

LIENS PROMOTIONNELS