Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Afrique
Article



Dernières dépêches



Comment

Afrique

40ème session ordinaire des Présidents de la CEDEAO - Ouattara attendu pour réformer l’Institution
Publié le jeudi 16 fevrier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

C’est une page glorieuse de l’histoire de la CEDEAO qui va s’ouvrir aujourd’hui à Abuja. Avec comme moteur, la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara. Le Président ivoirien est en effet attendu ce matin, à la 40ème session ordinaire des Président de cette Institution. Il ne s’agit pas cependant d’une participation ordinaire du Chef d’Etat ivoirien. Pressenti depuis quelques mois pour présider la CEDEAO, Alassane Ouattara sera vraisemblablement plébiscité à l’issue du sommet demain. En attendant la validation de ce vote, les ministres de la CEDEAO l’ont confirmé hier, lors de leur 29ème réunion du conseil de médiation et de sécurité. A cette occasion d’ailleurs, ils ont évoqué plusieurs sujets d’actualité de la sous-région. Des élections à venir au Sénégal, Mali, Ghana, Sierra Léone et Guinée Bissau, de la sécurité au Sahel (Mali, Niger, Burkina) des problèmes des pirates dans le Golfe de Guinée en passant par les sujets d’intégration économique, rien n’a été éludé. Des questions aussi délicates que difficiles à traiter. C’est aussi sans doute pourquoi, le choix de ses pairs s’est porté sur Alassane Ouattara pour présider la CEDEAO. En tant que Premier ivoirien pressenti à ce poste, il a déjà formulé à ses Homologues sa vision des organisations internationales comme l’Union Africaine et la CEDEAO. De l’avis de son ministre de l’Intégration, Adama Bictogo, il estime qu’une réforme institutionnelle, un toilettage des textes et une volonté politique sont indispensables au rayonnement de la CEDEAO. Des chantiers sur lesquels, le Président ivoirien veut s’engager sérieusement. C’est pour cette raison, qu’il fera son mandat avec une équipe qui lui sied. L’ancien Premier ministre Burkinabé, économiste et ancien de la BCEAO, Kadré Ouedraogo devrait être désigné pour diriger la Commission de la CEDEAO et Adama Bictogo, la Conférence des ministres. Des hommes qu’il connait pour mener ses réformes. A la conférence des ministres hier, la plupart d’entre eux étaient persuadés que le président ivoirien avait la personnalité, la légitimité et la compétence pour les mener à bien. Ce sera donc avec fierté que ses compatriotes iront l’accueillir ce matin à l’aéroport d’Abuja, pour l’accompagner à ce sommet. A raison. Car ce sommet sonne comme le sursaut diplomatique de la Côte d’Ivoire et un renouveau pour la sous-région.
KIGBAFORY Inza
Envoyé spécial à Abuja

LIENS PROMOTIONNELS