Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Réformes éducatives : Voici les décisions du président de la République
Publié le lundi 20 fevrier 2012   |  L'expression


Coopération:
© Présidence par Seibou Traore
Coopération: Alassane Ouattara au 40ème sommet de la CEDEAO, à Abuja (Nigeria) sur les questions de sécurité dans la sous-région
Jeudi 16 février 2012. Abuja (Nigeria). Le chef de l`Etat ivoirien, SEM Alassane Ouattara prend part au 40ème sommet de la CEDEAO sur les questions de sécurité dans la sous-région


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de la République, Alassane Ouattara, a dévoilé ses ambitions pour le système éducatif ivoirien, lors de la triennale de l’Association de l’Education en Afrique.
Alassane Ouattara veut un nouveau visage pour le système éducatif ivoirien. Au cours de la triennale de l’Association de l’éducation en Afrique (Adea), qui s’est tenue du 11 au 17 février au Burkina-Faso, le président de la République a annoncé d’importantes réformes au niveau de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire. Ce sont entre autres, l’égalité des chances, permettant à tout jeune Ivoirien d’accéder au système éducatif et en gravir tous les échelons ; l’école gratuite et obligatoire pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 15 ans, la gratuité dans la mise à disposition des manuels scolaires dans l’enseignement primaire. « Nous nous sommes donnés 10 ans pour atteindre l’objectif de 100% d’enfants en âge d’être scolarisés dans le primaire ; ce qui nous permettra de viser dans les 15 ans, l’objectif de scolariser dans le premier cycle du secondaire, 100% des enfants. Pour atteindre l’objectif très ambitieux de scolariser le maximum d’enfants dans de bonnes conditions d’accueil, il nous faut à ce jour, réduire au strict minimum, les effectifs administratifs, affecter tous les enseignants disponibles, et leur demander de respecter le temps d’enseignement réglementaire, recruter et former 25 000 instituteurs, soit 5 000 instituteurs par an jusqu’en 2015, et en cas de besoins, nous ferons appel temporairement aux meilleurs enseignants retraités qui souhaiteront se mobiliser pour cette cause », a révélé le président de la République. Alassane Ouattara a annoncé également la reformulation de l’Education civique et morale qui existait déjà, en Education aux droits humains et au civisme (Edhc) et la mise en place d’un système de lutte contre les faux diplômes. Les aspirants au certificat d’études primaires n’ont pas été oubliés. Le chef de l’Etat a dévoilé que l’entrée en 6ème ne fonctionnera plus jamais comme un concours. Tous les enfants ayant le niveau requis, seront admis en 6ème et pour la rentrée scolaire 2012-2013, la barre d’admission passe à 85 points, soit 10/20 de moyenne.

Un nouveau visage pour le système éducatif
Il a également abordé la question du recrutement des enseignants et les problèmes de salles de classe. « Il nous faudra des salles de classe, beaucoup de salles de classe. Le système de la double vacation sera provisoirement maintenu et dans certains cas, bien maîtrisés. Il s’agira de partager des salles de classe mais pas des enseignants. La construction de nouvelles salles de classe, selon les besoins, sera réalisée avec l’appui des bailleurs de fonds et avec une petite contribution des populations. La nouvelle carte scolaire corrigera les disparités territoriales, la rénovation progressive des établissements qui le nécessitent, l’équipement de tous les établissements en matériels informatiques performants : l’usage de base de l’ordinateur, l’emploi de la messagerie électronique et la navigation sur Internet seront enseignés dès l’école primaire. L’usage du traitement de texte et du tableur sera enseigné au collège. Nous demanderons à des instituteurs volontaires, contre une rémunération complémentaire, de se mettre à la disposition des populations pour animer des « cyber centres ». Les heures supplémentaires seront payées, les avancements au mérite et les profils de carrière seront gérés ensemble », a promis Alassane Ouattara. Il a également ajouté qu’il y aura un recrutement exceptionnel d’enseignants volontaires des zones Cno, tout en leur donnant une formation pédagogique accélérée pour combler le déficit de 300 professeurs dans le secondaire, et le recrutement de 25.000 instituteurs en 5 ans, l’élaboration de Programmes spécifiques pour les victimes des effets de la crise et la gratuité des manuels scolaires pour toutes les filles dont les parents disposent d’un revenu modeste.
Napargalè Marie

LIENS PROMOTIONNELS