Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Lutte contre le chômage : 35 000 emplois temporaires bientôt disponibles pour les jeunes
Publié le mardi 21 fevrier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La lancinante question du chômage qui frappe plus de 65% de la population ivoirienne, trouvera dans quelques mois, un début de solution. La Banque Mondiale, par le biais du Directeur des Opérations pour la Côte d'Ivoire, Madani Tall, va aider le gouvernement du président Alassane Ouattara à résoudre ce problème. A travers un don de 25 milliards FCFA pour la réalisation du projet de création d'emplois jeunes et de développement de compétence. La salle de conférence CRRAE-Uemoa du Plateau, a servi, hier, au lancement de cette opération. Il s'est agit pour Madani Tall, de donner les motivations qui justifient ce soutien de l'institution mondiale à l'Etat de Côte d'Ivoire. « Notre démarche s'inscrit dans une stratégie dont la trame est la création d'emplois pour jeunes, car rien ne se fera si l'immense majorité des jeunes ivoiriens a le sentiment, voire la conviction, d'être vouée au chômage et qu'elle n'a pas d'autre alternative que de s'indigner, à défaut de se rebeller pour exister.», a expliqué Madani Tall. Peu avant, Bamba Adama, coordonnateur du ministère d'Etat, Ministère de l'emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité, a présenté le projet. Il se décline en trois composantes et va permettre à 35 000 jeunes, entre 18 et 30 ans, d'avoir un emploi. Selon Bamba Adama, avec le concours de la Banque mondiale, la composante 1 offrira des opportunités d'emplois temporaires, à travers des Travaux publiques à Haute intensité de Main d'œuvre (THIMO) pour les jeunes non qualifiés et peu qualifiés des zones urbaines, périurbaines. « 12.500 jeunes et femmes bénéficieront directement d'un revenu temporaire pendant six mois.», a révélé Bamba Adama. Quant aux deux autres composantes, poursuit le coordonnateur, elles visent au développement des compétences de 15.000 jeunes. « Pour atteindre ses objectifs, le projet fournira aux bénéficiaires, des apprentissages, des stages d'entreprise pour les diplômés, des programmes de formation professionnelle de courte durée dans des secteurs de la croissance économique et des formations en entreprenariat pour les participants au THIMO.», a expliqué le coordonnateur. Pour sa part, le ministre d'Etat, ministre des Gardes des Sceaux, Ahoussou Jeannot, représentant le chef de l'Etat, a indiqué que ce don de la Banque mondiale traduit la volonté politique du gouvernement de réduire à sa plus simple expression, la question du chômage. « C'est un premier test qui va donner le signal du plan d'action dans la résolution du chômage.», a fait remarquer Ahoussou Jeannot, tout en saluant la Banque mondiale pour ce soutien fort considérable.

Moussa Keita

LIENS PROMOTIONNELS