Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Showbizz
Article



Dernières dépêches



Comment

Showbizz

Affiches publicitaires / Show-biz Ces hommes de Dieu qui n’ont rien à envier aux stars
Publié le mardi 21 fevrier 2012   |  Le Democrate




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

En empruntant les principales artères de la capitale économique, à moins qu’on soit frappé de cécité, il est difficile de ne pas apercevoir ces affiches de pasteurs, prophètes et autres bishops qui trônent sur les énormes panneaux publicitaires, aux côtés de ceux des sociétés de téléphonie mobile. Ces affiches géantes de ces hommes de Dieu, rivalisent les unes avec les autres, aussi bien au niveau de leur qualité que de leur splendeur. A les voir dans différentes postures sur ces panneaux, on imagine tous les moyens engloutis pour financer cette campagne publicitaire. Les postures qu’ils adoptent sur ces affiches, ressemblent fort bien à celles des «boucantiers». On croirait avoir affaire à des mannequins et tops model. Ces férus des montres haut de gamme et costumes de luxe qu’ils arborent avec un sens élevé de la classe et de l’élégance, démontrent leur souci de paraître et d’impressionner le public. Il y a là, une vraie question de prestige que ces hommes sont préoccupés à soigner. Parce qu’en fait, de leur image dépend dans une certaine mesure, la réponse qu’ils attendent du public à leur appel. Invitant les fidèles à participer à leurs assemblées de prière, à leurs cérémonies de guérisons et de miracles, ces hommes de Dieu donnent dans le sensationnel. Au fond, ces pasteurs, révérends et bishops, partagent avec les artistes, hommes de télé et autres personnalités de la mode et du sport, les mêmes gouts prononcés pour la «starmania». Dans ces conditions, il est loisible de considérer que la majorité des religieux qui se déplacent pour assister et participer aux assemblées de prière qu’ils organisent, se comportent à l’égard du leader religieux comme des «fans» pour une star quelconque. Loin de nous toute idée de donner dans la diffamation encore moins, de blasphémer. Mais, il semble qu’à force de faire dans le sensationnel, les hommes de Dieu volent pratiquement la vedette à Dieu lui-même. D’ailleurs, il se trouve que bien des fois, ces assemblées de prières prennent des allures de concert. Ces chants et danses qu’on y exécute pour imprimer à ces cérémonies religieuses, des caractères festifs, interrogent notre conscience à plus d’un titre. A-t-on vraiment besoin d’autant de bruits pour parler de Dieu? C’est à se demander si ces bishops ne cachent pas derrière la tête, d’autres idées que celles en rapport avec Dieu. Certes, de nos jours, le succès d’une manifestation dépend de la qualité des moyens de communication déployés. C’est sûr qu’en posant sur des panneaux publicitaires, les hommes de Dieu espèrent faire œuvre utile, afin de conduire leurs «brebis» vers Dieu. Mais dans le fond, ces campagnes publicitaires ont le risque de figer l’attention des fidèles sur l’homme de Dieu au détriment de Dieu.

Francis Kouamé (stg)

LIENS PROMOTIONNELS