Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Faits Divers
Article



Dernières dépêches



Comment

Faits Divers

Yamoussoukro : Le proviseur du lycée Mixte est retrouvé mort dans son bureau
Publié le mercredi 22 fevrier 2012   |  Le Democrate




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Dosso Tiémoko, anciennement proviseur au lycée mixte 1 de Yamoussoukro ne pourra plus jamais diriger cet établissement dont il avait la charge depuis moins trois mois. En effet, il vient de quitter sa famille naturelle et toute la grande famille de l’Education nationale de la région du Bélier. De source policière, il a été retrouvé mort dans son bureau hier matin. Parti au bureau lundi, il avait continué à travailler entre 12 heures et 14 heures, et n’était pas rentré en famille durant toute la soirée. Surpris par cette absence inhabituelle, ses enfants ont refusé d’aller à table tout en réclamant la présence de leur père. Le lendemain, c’est-à-dire hier mardi 21 février, la panique gagne sa famille et tout le lycée qui se demandaient où le proviseur avait pu bien passer. Toutes les intelligences et hypothèses sont donc mises à contribution pour dénouer l’énigme. Une fois au bureau, sa secrétaire essaie de le joindre sur son portable qui sonnera pendant une bonne période sans que le proviseur daigne décrocher. L’intrigue devenant insupportable, la police est alertée. Arrivée sur les lieux, elle fracture la porte du bureau, et retrouve le corps sans vie du proviseur Dosso Tiémoko. En attendant que les circonstances de la mort de celui-ci soient élucidées par la police, c’est la consternation totale dans la ville de Yamoussoukro. Il y a environ deux ans, son prédécesseur Koko Yao Jerôme rendait l’âme en août 2010, des suites d’une courte maladie. Dosso Tiémoko qui est arrivé dans ce lycée seulement en janvier dernier, vient aussi de perdre la vie dans des circonstances mystérieuses. Dans la ville aux caïmans, les supputations vont bon train. L’heure est à la réflexion et au recueillement, en attendant que la police ou la médecine donne les vraies raisons de la disparition brutale de Dosso Tiémoko.

Sahi Augustin

LIENS PROMOTIONNELS