Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Emplois pour les jeunes / L`Etat se tourne vers les collectivités locales
Publié le jeudi 23 fevrier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les deux structures étatiques chargées de la mise en œuvre de la politique nationale de l'emploi des jeunes que sont le programme du service civique national et le fonds national de solidarité pour l'emploi jeune, multiplient les contacts afin de s'accorder le succès dans l'accomplissement de leur mission. Hier, les responsables des deux organisations de l'Etat, Hervé Pillah du PSCN et Franck Dogou du FNS, étaient devant l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire et l'Assemblée des districts et départements de Côte d'Ivoire pour sceller des accords de partenariat avec les maires et les présidents de conseils généraux. Selon le coordonnateur national du PSCN, il est indéniable que les collectivités locales ont un rôle de premier plan dans la réinsertion socio-économique des jeunes ivoiriens. C'est pourquoi, il a plaidé auprès des premiers magistrats des communes ivoiriennes et les présidents des conseils généraux, une plus grande implication dans la mise en route de la politique gouvernementale de création d'emplois pour la jeunesse. «Cela permettra de contribuer à sortir les jeunes de la pauvreté et à la relance économique de la Côte d'Ivoire», a-t-il estimé. Message reçu cinq sur cinq par le président de l'UVICOCI, Amichia François et le président de l'ADDCI, Jean-Claude Kouassi. Pour le maire de la commune de Treichville, la question de l'emploi des jeunes est plus que d'actualité et elle est au cœur de toutes les préoccupations. Dans cette veine, a-t-il précisé, les maires ne sauraient se dérober de la volonté de l'Etat de Côte d'Ivoire à résoudre cette épineuse équation. Qui, selon lui, permettra de désamorcer la bombe du chômage de la plus grande franche de la population ivoirienne et garantira la stabilité politique et le développement. Même discours chez les présidents des conseils généraux qui se sont engagés, par la voix de leur président, à jouer leur partition. Deux accords-cadres d'une durée de deux ans ont été signés entre les 4 structures pour conjuguer les efforts dans le sens de résorber définitivement le chômage des jeunes.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS