Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Ouverture d’usine de Bouaké
Publié le vendredi 24 fevrier 2012   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de la République était hier à Bouaké. Il a inauguré l’usine de transformation de noix de cajou du groupe Olam.
Olam offre plus de 2 000 emplois
Huit ans après l’ouverture de son usine de Dimbokro, le géant asiatique de l’agroalimentaire, Olam, vient de mettre en marche une seconde unité industrielle à Bouaké. L’inauguration de l’usine de transformation de noix de cajou a eu lieu, hier, en présence du président de la République, Alassane Dramane Ouattara et du premier responsable Olam international, Sunny Verghese. Située sur la route de Brobo, la nouvelle usine représente une opportunité d’emplois pour près de 2 400 personnes pour un coût total de 17 milliards de Fcfa, et la transformation de plus de 30 000 tonnes de noix de cajou brutes par an. Le président Ouattara, dont la vision de hisser la Côte d’Ivoire dans le cercle des pays émergents, s’est dit très heureux de ce gros investissement de la firme singapourien. Avant la visite du site, le premier des Ivoiriens a encouragé Sunny Verghese et ses associés à poursuivre leur élan d’implantation sur l’étendue du territoire national. « C’est la plus grande structure moderne qui va employer 2 400 personnes et réduire le chômage. C’est un point important. L’industrialisation est pour moi une priorité parce que la Côte d’Ivoire est d’abord un pays agricole, mais il faut qu’on aille au-delà. Que nous soyons en mesure d’industrialiser nos produits, de les traiter de manière à avoir de la valeur ajoutée. Surtout aussi d’augmenter l’emploi. La création d’emplois pour les jeunes et les femmes. Je voudrais féliciter le président du groupe Olam pour cette belle réalisation. Il nous a promis qu’il ferait une usine similaire à Korhogo aussi à Bondoukou », a indiqué le président. Et d’ajouter : « Je viens rendre hommage à tous nos parents paysans qui font donc l’activité de cajou. Aujourd’hui, grâce au ministre Moussa Dosso, nous avons la grande joie de transformer 30 000 tonnes de production de noix de cajou ». Pour sa part, le premier responsable d’Olam, Sunny Verghese, a montré qu’il entendait faire de sa firme l’un des acteurs clés du redémarrage économique ivoirien. « Olam est une compagnie présente dans près de 65 pays. On a commencé avec le cajou. L’usine de Bouaké est la plus grande industrie de transformation de noix de cajou dans le monde. A l’avenir, nous comptons créer des unités industrielles à Korhogo et Bondoukou pour environ 4 000 emplois supplémentaires», a précisé le patron d’Olam international. Avant d’égrener une série d’actions en vue. Notamment la construction d’une usine de cacao pour 30 milliards de Fcfa, un projet rizicole, un autre de 50 000 hectares de coton et la protection de l’environnement.

Le ministre de l’Industrie, Dosso Moussa, a remercié le président pour son appui au dynamisme du secteur privé. Il a invité les autres investisseurs nationaux et internationaux à emboiter le pas à Olam. « Il faut rappeler que grâce à votre bienveillance, notre pays a entrepris un ensemble de réformes structurelles visant à offrir à la Côte d’Ivoire un cadre macro-économique sain et attractif pour les investissements», a-t-il indiqué. Avant de remercier Olam pour la confiance placée en la Côte d’Ivoire.
Marcel Konan

LIENS PROMOTIONNELS