Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article



Dernières dépêches



Comment

Art et Culture

Adriana Karembeu, mannequin slovaque : ‘’C’est extraordinaire ce que fait la Fondation pour les enfants en Afrique’’
Publié le vendredi 24 fevrier 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Mannequin slovaque, épouse du Français Christian Karembeu et acteur dans plusieurs films, Adriana Karembeu compte parmi les invités de Mme Dominique Ouattara pour le dîner-gala de la Fondation Children of Africa. Entretien.

C’est la première fois que vous foulez le sol ivoirien, quelles sont vos impressions ?

C’est la première fois que je viens en Côte d’Ivoire qui est un pays que je ne connais pas du tout et je suis très ravie de participer à ce dîner-gala qui aura lieu demain (Ndlr : aujourd’hui). Parce que c’est la première fois que cette fondation organise un dîner-gala à Abidjan. C’est une fondation extraordinaire qui fait de bonnes choses pour les enfants en Afrique et je suis vraiment heureuse de participer à cette soirée à Abidjan.

Avez-vous des projets pour Abidjan après ce dîner-gala ?
D’abord le gala et après j’aimerais bien visiter cette fondation et voir un peu ce qu’ils font parce que je pense qu’il y a énormément d’activités. On aura l’occasion de visiter un foyer demain (Ndlr ; aujourd’hui) et voir les activités qui sont proposées aux enfants. Nous sommes ici pour juste trois jours et ça passera vite ces jours.

Cela donne-t-il le goût de revenir ?

Avec plaisir. J’adore découvrir les pays et c’est sûr que dès que l’occasion se présentera, je reviendrai pour découvrir davantage.

En tant que célèbre mannequin, vous êtes actif sur des projets dans des pays africains. Vos projets pourront-ils s’étendre à la Côte d’Ivoire ?

Je travaille avec la croix rouge française maintenant depuis près de douze ans et nous posons des actions au Mali puis au Niger et peut-être qu’on viendra sûrement en Côte d’Ivoire un de ces jours. Je verrai bien avec eux.

Réalisée par Koné S., coll Larissa G

LIENS PROMOTIONNELS