Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Cérémonie d’inauguration de l’usine OLAM / Le Chef de l’État : «L’industrialisation est pour moi une priorité»
Publié le vendredi 24 fevrier 2012   |  Présidence


Bouaké
© Présidence par Aristide
Bouaké : Le chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara inaugure une usine de transformation de noix de cajou, du Groupe industriel Olam
Jeudi 23 février 2012. Bouaké. e chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara inaugure une usine de transformation de noix de cajou, du Groupe industriel Olam


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


C’est à 10H45, que l’avion du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara a atterri à l’aéroport de Bouaké, ce jeudi 23 Février. A sa descente d’avion, il a été accueilli par le Corps Préfectoral, les Autorités Administratives et Politiques. De même que, par le Drapeau et sa garde, le peloton de Gendarmerie, quatre sections du 3ème Bataillon de Bouaké et l’Harmonie des FRCI, tous sous le commandement du Commandant Touré Sory.

Après l’hymne national et les honneurs militaires, le Chef de l’État, a accordé une audience au Groupe OLAM. Puis, le cortège a pris la direction de l’usine située sur l’axe Kouassiblékro -Brobo dans la Région de Gbèkè.

Tout au long du parcours, c’est une foule en liesse, donnant des allures de campagne électorale, qui est sortie massivement accueillir le Président Ouattara. Une escorte faite d’au moins une centaine de mobylettes a tenu vaille que vaille à l’accompagner jusqu’au lieu de l’événement, mettant ainsi la sécurité à rude épreuve car tous voulant le voir de près.

En effet, il convient de signaler que, depuis son accession à la magistrature suprême, c’est la première fois que, le Président de la République revient à Bouaké. La preuve, il a exprimé sa joie d’être à Bouaké et a tenu à préciser que «Bouaké me manquait et je reviendrai pour un séjour plus prolongé. Merci à tous les Bouakéens ».

Pour le PDG mondial du Groupe OLAM, M. Sunny Verghese, la présence du Chef de l’État à cette cérémonie d’inauguration est un immense honneur pour lui et tout son groupe dont la spécialité est l’agro-alimentaire.

Installée sur 6 hectares, l’usine de transformation d’anacarde d’une capacité de 30 mille tonnes par an, a nécessité un investissement de 17 milliards de FCFA et généré 2400 emplois.

Cette manufacture dont la vocation est la transformation de la noix de cajou en divers produits tels que la pâte alimentaire, les biscuits, l’huile, les bio- carburants, l’acide et les cosmétiques, est la plus grande et la plus moderne du monde selon M Sunny Verghese. Puis, il a annoncé que, deux autres usines verront bientôt le jour à Korhogo et à Bondoukou. Ce seront au total 4000 emplois qui seront ainsi créés.

Présent dans 24 villes en Côte d’Ivoire, ce groupe agro-alimentaire, compte investir dans les années à venir 100 milliards de FCFA dans divers projets touchant au secteur du cacao, du lait, de la noix de cajou, du riz etc.

Pour le Ministre de l’industrie, Moussa Dosso, l’avènement de cette entreprise, démontre une fois encore, que «la paix est de retour. Le pays est au travail » comme aime à le dire le Président de la République. En effet, malgré les crises successives qu’a connues la Côte d’Ivoire, le Groupe OLAM qui y est installé depuis 1994, lui est resté fidèle. Mieux, il a décidé d’y accroître ses investissements. Aussi a-t-il remercié le Chef de l’État dont la « présence honore le secteur privé » et de rappeler toutes les réformes initiées par celui-ci en vue d’assainir le milieu des affaires et attirer ainsi de nombreux investisseurs.

Après avoir visité les huit stands (Les Coopératives COOPABO, CABN, EKLOYO et ASAFED, ANADER, CHIGATA RONGEARD, ITAD et GIZ- ICA) et échangé avec chaque responsable, le Président Ouattara, a félicité le PDG du Groupe OLAM et s’est réjoui de la construction de cette fabrique en Côte d’Ivoire. Laquelle permettra de créer de nombreux emplois au profit des Ivoiriens en particulier les jeunes et les femmes, dont il a fait un des piliers majeurs de sa gouvernance.

Il a tenu également à rendre hommage à tous les paysans intervenant dans la culture de l’anacarde car selon lui : « il faut produire avant d’industrialiser ».
Cependant, pour lui, bien que la Côte d’Ivoire soit un pays agricole, le temps est venu d’aller de l’avant et cela passe nécessairement par l’industrialisation, qui demeure une de ses priorités.

Laquelle industrialisation, apportera une plus-value à nos produits en les rendant plus compétitifs et contribuera ainsi à la réduction du chômage. L’objectif étant de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020.

Enfin, après avoir procédé à la découverte de la plaque inaugurale de l’usine de
transformation d’anacarde, le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, a tenu à la visiter et rencontrer tout le personnel. Un personnel qui lui a lui a réservé un accueil triomphal.

LIENS PROMOTIONNELS