Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Apres son meeting a bonon, Kkb tabassé
Publié le samedi 25 fevrier 2012   |  L'Inter


Politique
© Abidjan.net par Prisca
Politique : Les jeunes Houphouëtistes rencontrent les FDS.
Les Jeunes du RHDP ont eu une rencontre d`échange le mercredi 07 avril 2010 avec les Forces de Défense et de Sécurité à l` Etat Major au Plateau. Photo: Kouadio Konan Bertin (KKB), président des jeunes du PDCI-RDA


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de la Jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (JPDCI), Kouadio Konan Bertin dit KKB a été tabassé hier vendredi 24 février 2012 à Bonon, localité située entre Bouaflé et Daloa. Joint au téléphone en début de soirée hier, KKB a accusé formellement le Rassemblement des républicains (RDR). « J’ai été agressé par le RDR à Bonon. Mon épaule droite, mon visage, tout est complètement foutu. Je ne sais pas ce qu’ils me reprochent », a-t-il réagi d’emblée. Selon le leader de la jeunesse du parti d’Henri Konan Bédié, c’est à l’issue d’un meeting de campagne qu’il a animé en compagnie du délégué départemental PDCI de Bouaflé, Yves N’dia, qu’il a été bastonné. Il a indiqué qu’il s’était rendu à la mairie de la ville pour saluer les autorités municipales quand des individus, armés de gourdins, ont fait irruption dans l’enceinte de la mairie de Bonon. « Ils criaient tuez-le ! C’est tout ce que je sais », a expliqué KKB. « Ils m’ont mis nu et ils m’ont tabassé. Le délégué Yves N’dia aussi a été tabassé. C’est un message clair qui m’est porté. Je prends acte. Dieu nous dira la suite », a déclaré le président de la JPDCI, la voix enrouée. Cette bastonnade du nouveau député de Port-Bouët qui était allé prêter main-forte au candidat du PDCI à Bonon, n’est pas de bon augure et devrait interpeller la Commission électorale indépendante (CEI), le Conseil constitutionnel et les autorités militaires quant au danger qu’encourent les candidats et leurs staffs de campagne pour les élections législatives partielles de ce dimanche 26 février 2012.

Hervé KPODION

LIENS PROMOTIONNELS