Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Dîner-gala de la Fondation Children of Africa / Mme Dominique Ouattara : “Chaque petit geste d’amour peut faire un miracle”
Publié le lundi 27 fevrier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Une soirée de rêve pour une cause noble ! Vendredi soir, le gratin des VIP en Côte d’Ivoire et une pléthore de célébrités se sont retrouvés au Palais des congrès de l’hôtel Ivoire, pour, autour d’un copieux dîner, lever des fonds pour la construction d’un hôpital Mère-Enfant à Bingerville. Il est 19h15, lorsqu’une animation particulière règne sur l’esplanade du Palais des congrès. Un impressionnant dispositif de sécurité y a été installé. Tout est passé au peigne fin. On assiste à un ballet incessant et impressionnant de voitures de luxe. Signe patent de l’arrivée des plus grosses personnalités du pays. Entre-temps, l’ambiance dans le hall du Palais des congrès ne désemplit pas. Mieux, il est bondé de monde. Et pas n’importe lequel. On y reconnaît bien entendu les invités de la Fondation Children of Africa : la Princesse Ira de Fürstenberg, marraine de cette fondation, Alain Delon, invité d’honneur de ce dîner gala, la star du foot, Samuel Eto’O Fils et sa femme, l’ex-footballeur devenu consultant télé, Basile Boli, en compagnie de son épouse l’ex-mannequin, Habiba Soukoulé, Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, le top model international Adriana Karembeu, le rappeur MC Solaar, le producteur et chanteur américain, Ryan Leslie… Et aussi de nombreux membres du gouvernement, des présidents d’institution, des diplomates accrédités en Côte d’Ivoire, de puissants hommes d’affaires… Certains devisent tranquillement, par petits groupes, quand d’autres s’affairent autour d’une table tenue par des hôtesses, histoire de récupérer le nom de leur table. Les costumes rivalisent d’élégance et de qualité. Les femmes, sont, elles, parées de leurs plus beaux bijoux. Colliers, boucles d’oreille et bracelets brillent de mille feux. 19h43, Mme Henriette Bédié, épouse du président Henri Konan Bédié, fait son entrée dans le hall du Palais des congrès, elle est accompagnée de Mme Dominique Ouattara, Première dame de Côte d’Ivoire et Présidente fondatrice de Children of Africa. Vingt minutes plus tard, le Premier ministre Guillaume Soro arrive, à son tour, avec son épouse. Fait rare pour être souligné, car le chef du gouvernement a toujours tenu dans l’ombre, celle qui partage sa vie. Selon des indiscrétions, le chef de l’Etat n’est pas loin ! Ce que confirme implicitement le protocole, qui prie tranquillement les invités de regagner la salle du Palais des congrès. Là, le décor est somptueux, avec de nombreux globes lumineux, qui scintillent. On se croirait dans le monde enchanté de Merlin. Les tables, recouvertes d’une nappe blanche, sont soigneusement rangées, les couverts minutieusement placés. Un titanesque écran, qui surplombe le podium, retransmet les arrivées dans le hall du Palais des congrès. Ainsi suit-on en live, à 20h20, l’entrée du Président Alassane Ouattara dans le hall du Palais des congrès. Il est chaleureusement accueilli par son épouse Dominique et Alain Delon…

Deux statuettes d’Eléphants en cristal vendus à… 211 millions de FCFA !

Dans la salle, les convives continuent d’affluer et les tables sont l’une après l’autre occupées. Pour atténuer leur impatience, certains se plongent dans le catalogue de la soirée, le temps d’une partie de lecture. Puis, une voix imposante tonne : « M. Le Président de la République va faire son entrée ». Tout le monde se tient débout, et des ovations nourries retentissent. Le chef de l’Etat prend place sur la table d’honneur, où les invités prestigieux de Children of Africa sont installés, depuis quelques minutes. Il s’installe entre Mme Henriette Bédié et la Princesse Ira de Fürtensberg. Il est 20h41. Le spectacle peut enfin commencer. Yves Zogbo apparaît sur le podium. Le célèbre présentateur télé, qui assurera l’animation de ce dîner gala, avec la jeune Konnie Touré, entonne un chant à la gloire des enfants d’Afrique, un clin d’œil à la fondation de Mme Ouattara. Ensuite, le duo introduit le film institutionnel qui balaie en quelques minutes un large éventail des actions menées par Children of Africa. Ensuite, c’est l’un des moments charnières de la soirée : l’intervention de Mme Dominique Ouattara. Après avoir vivement remercié ses invités, pour avoir bien voulu répondre favorablement à son invitation, la Première Dame rappelle que « sa fondation a contribué à sauver des vies grâce aux campagnes de vaccination contre la fièvre typhoïde et la méningite ». « Elle a permis à des milliers de femmes d’être plus autonomes et apporté du bonheur aux enfants avec ses bibliobus et ses arbres de Noël » note également Mme Ouattara. Mais, elle reste persuadée que face aux besoins toujours importants des populations, « nos actions sont une goutte d’eau dans la mer ». Pour autant, un motif d’espoir existe, à ses yeux.

Ambiance

Et la présidente fondatrice de Children of Africa de poursuivre : « Lorsque je vois le sourire sur le visage des enfants, je réalise que chaque petit geste d’amour, peut faire un miracle et changer la vie d’un enfant en situation difficile ». C’est pourquoi, lance Mme Ouattara, « Ce soir (ndlr, vendredi), je voudrais vous inviter à vous joindre à la Fondation Children of Africa pour réaliser un projet qui me tient particulièrement à cœur ». Il s’agit, précise t-elle, de la construction de l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville, qui, espère vivement Mme Dominique Ouattara, changera la vie des femmes et des enfants démunis de Côte d’Ivoire. Dans la foulée, le groupe Magic System, en compagnie d’une horde de pensionnaires de la Case des enfants, centre d’accueil pour enfants en situation difficile, égrène le titre « Children of Africa », dédié justement à la Fondation de Mme Ouattara. Une oxygénation musicale, suivie d’un défilé de mode sur le thème « la mère et l’enfant », avec en toile de fond des modèles de trois stylistes de renom : Gilles Touré, Angybell et Alain Niava, et d’un mini concert de Liz McComb, la diva du gospel, du blues et de la soul… Autre temps fort de la soirée, la vente aux enchères pilotée par Me Adèle Nanga Akpa. La première mise à prix est de 5millions de FCFA et porte sur un tableau de Pape Cissé. L’œuvre est finalement adjugée à 12 millions de FCFA, et raflée par M. Bamba Mamadou. Deuxième mise à prix, une bague « Jules Verne » incrustée de diamant noir et blanc. Elle débute à 8 millions. Et le bijou est empoché par Prince Easy, un businessman nigérian, pour un montant de 80 millions de FCFA. Troisième et dernière mise à prix, deux statuettes d’Eléphants en cristal offertes à la fondation par la Princesses Ira de Fürstenberg. Elle démarre à 10 millions de FCFA et donne lieu à une bataille féroce dans la salle. Les enchères montent à une allure vertigineuse. L’ambiance est joyeuse et conviviale. Au bout du compte, ces œuvres d’art sont conquises par M. Diané Mamadou, pour une mise ultime de …211 millions de FCFA. Oui, vous avez bien lu…211 ! Tonnerre d’applaudissements dans la salle. Pour le reste, on retiendra le showcase époustouflant du groupe Magic System, qui a totalement enivré la salle (voir encadré), ou encore les scratchs de DJ Phéno, qui a bouclé en beauté cette soirée mémorable. De toute évidence, ce tout premier gala de la Fondation Children of Africa a tenu toutes ses promesses.
Y. Sangaré

LIENS PROMOTIONNELS