Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

VIH en Côte d’Ivoire / Michel Sidibé (Directeur exécutif de Onusida) : “Je suis encouragé par la lutte contre le Sida en Côte d’Ivoire”
Publié le lundi 27 fevrier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les stratégies mises en place en Côte d’Ivoire pour lutter contre le VIH/Sida sont en train de porter leurs fruits. En témoigne la chute du taux national de prévalence du VIH, passé de 10 à 3,4% en 2010. Les efforts déployés par l’Etat de Côte d’Ivoire ont été salués par le Directeur exécutif de Onusida, Michel Sidibé, en visite en terre ivoirienne depuis le vendredi dernier. Le samedi dernier, il a eu une réunion technique avec le Ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, le Pr. N’Dri Yoman, à son cabinet. « Je suis très encouragé par ce qui se passe en Côte d’Ivoire en matière de lutte contre le Sida», a indiqué Michel Sidibé. Il a suggéré au Ministère de la santé de revoir les ‘’Indicateurs Sanitaires’’, car le pays sort d’une crise post-électorale. « Les chiffres (Ndlr : taux de prévalence) dont vous disposez sont certainement correctes mais il est important de les revoir » a relevé le Directeur Exécutif de Onusida. Invitant le Ministère à mettre l’accent sur la co-infection Tuberculose et VIH/ Sida et Cancer du Col de l’utérus/Vih. « Si une femme a le Vih, elle a 6 à 7% de chance d’avoir un cancer du col de l’utérus », a insisté M. Sidibé. Le premier responsable de cette agence onusienne a certes déploré la suspension du décaissement du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, Tuberculose et le Paludisme, mais invité le gouvernement à chercher des ressources additionnelles. Le Ministre de la santé et de la lutte contre le Vih/Sida, le Pr. N’Dri Yoman, pour sa part a fait remarquer que la Côte d’Ivoire est ‘‘au front’’ depuis vingt ans pour en découdre avec cette pandémie. « Nos acquis ont fléchi du fait de la crise. Nous partageons avec vous votre vision zéro pour cent d’infection et zéro pour cent de décès dû au VIH », a expliqué le Pr. Yoman. Elle a plaidé pour l’octroi de financement pour la mise en œuvre du Plan national stratégique de lutte contre le Sida pour les cinq années à venir. A cela s’ajoute la construction des Industries pharmaceutiques locales en vue de régler le problème d’accessibilité des médicaments.
Anzoumana Cissé

LIENS PROMOTIONNELS