Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Koumassi / Cissé Bacongo-Yapi N’Dohi : la bataille continue
Publié le lundi 27 fevrier 2012   |  Nord-Sud


Législatives:
© Abidjan.net par Prisca
Législatives: Cissé Bacongo le candidat du RDR à Koumassi était face à la population.
Lundi 05 décembre 2011. Abidjan, Koumassi Campagne électorale du ministre Cissé Bacongo le candidat du RDR


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Après les législatives passées, ils ne sont pas prêts à déposer leurs couteaux. Pour le contrôle total de la commune de Koumassi, Cissé Bacongo et Raymond N’Dohi Yapi continuent de se livrer une bataille sans merci. Aussi, le ministre Cissé Bacongo, nouvellement élu député de Koumassi vient-il de monter au créneau pour fustiger les agissements de son rival. « N’Dohi Raymond, le candidat malheureux du Pdci aux législatives du 11 décembre 2012, s’est engagé dans une campagne d’intoxication et de dénigrements à l’encontre des députés régulièrement élus du Rassemblement des républicains (Rdr) et plus particulièrement la tête de liste que j’ai été », a dénoncé, samedi dernier, Cissé Bacongo, au cours d’une conférence de presse. « Il multiplie les accusations outrageantes et fantaisistes à mon encontre. Il soutient, sans honte, que j’ai tiré sur son cortège, lors de la campagne des législatives. Il raconte même, que j’ai donné un coup de tête à un gendarme pendant cette campagne. Il va plus loin pour me faire porter le chapeau concernant la recrudescence de la violence dans la commune. Bref, pour ce monsieur, c’est moi qui suis à l’origine de l’insécurité à Koumassi », a ajouté le cadre du Rassemblement des républicains (Rdr). Pour lui, ces agissements du maire sortant de Koumassi sont dus au fait que celui-ci a du mal à digérer sa défaite aux législatives du 11 décembre 2011. Et, selon l’analyse de la situation faite par Ibrahim Cissé Bacongo, Raymond N’Dohi Yapi tente ainsi de prendre une longueur d’avance pour espérer remporter les prochaines élections municipales. « Ne pouvant pas digérer sa défaite aux législatives, N’Dohi fait des municipales à venir une question de vie ou de mort. Aussi, sans même attendre la décision de son parti, le Pdci, il va dans tous les sens. Pour arriver à ses fins, il menace les populations de Koumassi. C’est le cas au grand campement qui ne l’a pas voté. Là il menace, ouvertement et en public, d’interrompre la distribution de l’électricité aux populations qui continueront de ‘’suivre’’ Cissé Bacongo. De même, au grand marché, il menace les braves commerçantes d’être dépossédées de leurs box, si elles ne s’engagent pas à ses côtés. Ainsi, N’Dohi Yapi Raymond procède par la terreur pour espérer se maintenir à son poste », argumente le conférencier. Comme quoi, les prochaines municipales s’annoncent chaudes dans la plupart des circonscriptions.

Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS