Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Pour exhorter les Ivoiriens à la réconciliation , Banny se met à genoux
Publié le lundi 19 mars 2012   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le lancement de la période de deuil national et de purification du pays après la crise post électorale a eu lieu, samedi dernier, au Palais de la culture de Treichville. Charles Konan Banny, président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), s’est mis à genoux pour inviter les Ivoiriens au pardon.


Il a tenu à le préciser, ce n’est pas du théâtre. Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), Charles Konan Banny, s’est mis à genoux, samedi, pour exhorter les Ivoiriens au pardon et à la réconciliation. « Cela n’est pas un spectacle. Je me mets à genoux pour dire que nous avons trop péché et nous devons nous repentir avec sincérité et humilité », a-t-il déclaré, l’air affligé. Purifier la Côte d’Ivoire des démons de la division et de la guerre. Tel est l’objectif qu’il s’est fixé. La période de deuil national et de purification qu’il a initiée, à cet effet, était à sa phase officielle de lancement au palais de la culture. Le président de la Cdvr a imploré les habitants de la Côte d’Ivoire à se pardonner mutuellement, à tourner le dos aux démons de la division d’autrefois pour s’inscrire résolument dans le processus de réconciliation nationale. « Plus jamais,  des violences ne doivent souiller la terre ivoirienne », a-t-il dit. Aussi, pour justifier la tenue de cette journée, l’ancien Premier ministre a précisé que « tout meurtre exige un rituel de purification. Ces exorcismes  visent à rétablir l’équilibre du monde que nous estimons, perturbé par les crimes de sang ». Il a ajouté que pour un retour véritable à la paix et pour le renforcement des liens de fraternité fragilisés par la crise, il était indispensable de «faire la paix  avec les esprits tutélaires» et de travailler au repos des âmes et des corps des personnes mortes du fait des affrontements fratricides». L’intervenant a invité les chefs religieux et coutumiers venus nombreux à sensibiliser les communautés respectives sous leurs tutelles. En outre, il a informé l’assistance que cette période de deuil et de purification qui va courir sur un mois, sera célébrée dans chaque région du pays. Et avec pour point d’orgue une cérémonie nationale qui verra la participation de toutes les religions et cultures existantes en Côte d’Ivoire. Etaient présents à la cérémonie, le médiateur de la République, N’Golo Coulibaly et la grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté. Signe que l’initiative va au-delà de la seule Cdvr.
K. M. (stagiaire)

LIENS PROMOTIONNELS