Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Un ratissage des Frci se prépare…
Publié le mardi 20 mars 2012   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La mise en garde du ministre aux individus qui détiennent encore illégalement des armes est sans appel. La période de grâce ne durera pas une éternité. C’est donc un avertisement aux ex-miliciens et autres quidams en armes. Un ratissage des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) est en préparation en vue de les désarmer. Quand est-ce que ça démarre ? Motus et bouche cousue… Le ministre en charge de la Défense entretient le suspense : « je ne dis pas la date du plan ». On peut présager que ce sera avant la visite « imminente » à l’Ouest du président de la République. Une fois l’assaut donné, il va faire mouche, prévient-il d’emblée. «A un moment donné, nous allons siffler la fin de la récréation. Si une date est fixée, nous allons entrer dans des maisons, dans la forêt, dans les plantations … Nous allons faire des fouilles », décrit-il succinctement le  mode opératoire. Et celui chez qui on prendra une arme de guerre, répondra devant la justice. Sinon, une autre alternative s’offre au gouvernement. « On peut armer nos hommes et leur dire de cogner… », mais «  ce n’est pas là la solution ». Alors, la tournée de sensibilisation du ministre a valeur d’ultimatum. Quitte aux parents de parler à leurs enfants réfugiés au Libéria. Et aux dozos suspects de ‘’rentrer dans la République’’. Parce que ‘’Pablo‘’ n’en veut « pas dans le système de sécurité ». Il menace même : « les dozos n’ont rien à voir dans la sécurité. S’ils s’impliquent dans le dispositif sécuritaire, nous ne sommes pas d’accord. Moi, quand je vois un dozo qui fait la sécurisation, je le dégage… ». Un milicien, un dozo avertis en valent plusieurs !

B.I., envoyé spécial à Toulepleu

LIENS PROMOTIONNELS