Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article



Dernières dépêches


Comment

Art et Culture

Licenciement de 300 agents à la RTI  : Diakité Coty répond aux syndicats
Publié le mardi 20 mars 2012   |  Nord-Sud


Médias:
© Abidjan.net par Nathan Kone
Médias: RFI, TV5Monde et France 24 s’installent à Abidjan
Mardi 4 octobre 2011. Abidjan. Hotel Pullman, au Plateau. Après de nombreuses crises et bien d`autres péripéties, RFI, TV5Monde et France 24 signent leur retour définitif à Abidjan. Photo: le Ministre Diakité Coty Souleymane


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

C’était sa première sortie depuis sa reconduction par le Premier ministre Ahoussou Jeannot. Et aussi, sa première réaction au sujet du licenciement de 300 agents de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI). Sur le sujet, Soulaïmane Coty Diakité, ministre de la Communication, a tenu à indiquer l’indépendance de la direction générale de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) et de son conseil d’administration vis-à-vis du ministère de la Communication, ministère de tutelle. « La RTI est une entreprise qui a une direction générale et un conseil d’administration. Ils ont décidé de prendre cette décision très courageuse, je pense que c’est pour relancer la maison », a-t-il souligné, hier, à sa sortie de la cérémonie de lancement de la session de formation de 68 agents de la maison bleue au studio B, à Cocody. Pour rappel, le Syndicat national des agents des secteurs public et parapublic de l’information (Syninfo), avait qualifié de politique, la décision de licencier 300 agents pour des raisons économiques, 72h après sa mise en application. Car, avait-il estimé, le pouvoir public a cautionné le départ des agents à travers le financement de l’opération à hauteur de 2,8 milliards Fcfa. Une accusation rejetée du revers de la main par le maire d’Odienné. « Ce n’est pas l’Etat qui a dégagé les 2,8 milliards. C’est la direction de la RTI qui a obtenu un prêt auprès d’une banque pour pouvoir financer les départs. Ce n’est pas l’Etat », a-t-il défendu. Si pour le Syninfo, cette somme pouvait servir au redressement de la boîte qu’à la mise à la porte de certains travailleurs, le ministre est moins sûr. « Je vous renvoie au directeur général qui vous dira ce qu’est la pesanteur de cette maison avec un effectif pléthorique et une masse salariale très élevée », s’est-il contenté d’orienter. Selon lui, le stage de formation qui s’étendra sur sept mois, permettra de relever de grands défis techniques, éditoriaux et commerciaux face à la concurrence qui se présente à l’horizon. Lazare Aka Sayé, directeur général de la RTI, a indiqué les domaines de formation qui sont : le management, l’écriture et la présentation des journaux, la conduite des émissions, des reportages, des enquêtes, l’animation des émissions et la maîtrise de la camera. Pour Antoine Cornery, directeur de l’académie France 24, RFI et MCD, en charge de la formation, il s’agit de « donner les clés pour être les meilleurs et conquérir le cœur des téléspectateurs ».
Sanou A.

LIENS PROMOTIONNELS