Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Yamoussoukro : Après le dépôt volontaire de plusieurs armes de guerre - Le Gouverneur Thiam offre 500 000 F aux ex-combattants
Publié le mardi 20 mars 2012   |  Le Nouveau Réveil


Yamoussoukro/
© Ivoire-Presse par DR
Yamoussoukro/ Ngokro et canton Akoué : le Gouverneur Augustin Thiam Nanan Boigny N’Dri III démissionne de toutes ses charges de chef traditionnel
Photo: le gouverneur du District de Yamoussoukro, Dr Augustin Thiam


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Chose promise, chose due, dit-on. C’est cette maxime qui vient d’être mis en œuvre par le Gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Augustin Abdoulaye Thiam, par la remise d’une somme de cinq cent (500) milles francs aux dix-neuf (19) ex-combattants qui, volontairement, ont accepté de déposer les armes après l’appel des autorités politiques, administratives et militaires de la ville. Et ce, hier lundi 19 mars 2012, au commissariat du 2ème arrondissement de police, sise au quartier Dioulabougou. Rendant hommage aux volontaires du dépôt des armes, le patron du District n’a pas manqué d’inviter «tous ceux qui hésitent encore à venir déposer les armes en leur possession, d’avoir le courage de la faire». Et de poursuivre : «c’est à ce prix que la confiance et la paix pourront s’installer dans chaque maison et, partant, dans le pays tout entier». Comme lui, le préfet de la région du Bélier, préfet de Yamoussoukro, M. Ekponon André, le préfet de police et le commissaire divisionnaire Bakayoko Ismaïla, ont souhaité «de tous leurs vœux une franche collaboration entre la population et les hommes en armes afin de rendre plus efficace la police qui, du reste, a besoin d’équipements mobiles pour être rapide dans les interventions». Selon le Préfet de police, l’opération a permis aux volontaires de déposer les armes suivantes «Armes à feu : 01 lance-roquette, 05 Mas 36, 01 PM Gevarm, 01 SIG, 04 kalachnikovs, 02 fusils calibres 12 ; munitions : 03 roquettes, 38 cartouches 7.5, 37 cartouches Fnn91-4, 02 cartouches 9mm, 16 balles à blanc, 15 chargeurs divers, 917 cartouches Kalachnikovs, 06 grenades dont 3 offensives, 02 mines éclairantes vertes, 75 cartouches de Aa52, 11cartouches Mas36…» Notons que les services de police ont pu outre les dépôts volontaires saisir plusieurs armes à feu et munitions. Il est revenu à l’ex-combattant, Diarrassouba Moussa, de remercier, au nom de ses camarades, les autorités qui leur ont fait confiance.

JEAN PAUL LOUKOU

LIENS PROMOTIONNELS