Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Visite de travail du ministre Adjoumani au port de pêche : Une brigade de la pêche verra le jour
Publié le mardi 20 mars 2012   |  Le Nouveau Réveil


PDCI-RDA:
© Abidjan.net par Prisca
PDCI-RDA: Bédié et ses jeunes se sont parlés
Samedi 31 juillet 2010. Abidjan, Maison du PDCI-RDA à Cocody. Le Président Henri Konan Bédié rencontre la jeunesse du parti, conduite par son président Kouadio Konan Bertin (KKB). Photo: le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


S’imprégner des réalités sur le terrain et échanger avec les différents acteurs intervenant dans le domaine de la pêche maritime. Tels sont les objectifs qui ont conduit, hier, le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kouassi Adjoumani, sur la plate-forme portuaire du port de pêche d’Abidjan. Le ministre Adjoumani et sa délégation ont eu droit à des échanges avec les différents acteurs du la filière. Du président de la Coopérative des pêcheurs artisans (Coopama) maritimes, à celui des armateurs, en passant par les mareyeurs, tous ont évoqué les difficultés rencontrées dans l’exercice de leur métier. Coûts élevés des taxes portuaires, de la carte d’accès, manque d’organisation dans le secteur, absence de bateaux de pêche performants. Toutes ces difficultés, dira Bakayoko Mamadou, président de la Coopama, font que «la Côte d’Ivoire est obligée d’importer de grandes quantités de poissons entraînant ainsi d’importantes sorties de devises». Une importation estimée à 90% de la quantité de poissons consommés selon le président des armateurs du port d’Abidjan, M Maguiraga Salim. Celui-ci a également évoqué le manque de surveillance des eaux ivoiriennes qui sont exploitées frauduleusement. Le ministre Adjoumani a dit avoir prêté une oreille attentive aux préoccupations des uns et des autres. «Je vous promets que tout sera mis en œuvre pour que des solutions rapides et efficaces soient trouvées naturellement avec votre collaboration active», a-t-il fait savoir. Le ministre Adjoumani a, par ailleurs, annoncé la mise en œuvre «des chantiers communs couvrant un large éventail d’activités relatives à la pêche». IL s’agit, entre autres, du renforcement du cadre législatif et réglementaire, l’organisation d’un atelier national de validation du Code. Pour faire face à la violation des eaux ivoiriennes, le ministre Adjoumani a évoqué la mise en place d’un dispositif de surveillance avec la réactivation du Vms et du projet de surveillance Thalès. Mieux, la création d’une brigade de pêche pour veiller à l’exercice de l’activité dans les normes. Les différents partenaires de la filière de pêche sont heureux de ces échanges avec leur ministère de tutelle en espérant voir l’amélioration de leur cadre de travail.

De Bouaffo

LIENS PROMOTIONNELS