Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Le ministère des Infrastructures économiques veut communiquer sur la problématique de l’eau potable à Abidjan
Publié le mardi 20 mars 2012   |  AIP


Reconstruction:
© Abidjan.net par Emma
Reconstruction: Guillaume Soro et Madani Tall donnent le coup d`envoi des travaux de construction de l’échangeur du carrefour de la Riviéra 2
Vendredi 25 Novembre 2011. Abidjan, Cocody. Le Premier ministre Guillaume Kigbafory Soro et le Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, M. Madani M. Tall au lancement officiel des travaux de construction de l’échangeur du carrefour de la Riviera II. Photo: le ministre Patrick Achy, des infrastructures économiques


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Abidjan – Dans le but de mieux informer les populations sur les actions entreprises par le gouvernement au sujet de la problématique de l’approvisionnement en eau potable qui se pose avec beaucoup d’acuité notamment dans le district d’Abidjan, le ministère des Infrastructures économiques va échanger, jeudi à Abidjan, avec les principaux animateurs des médias.

Selon une note dudit ministère situant le contexte de la conférence de presse sur la problématique de l’eau potable à Abidjan, il s’agit de rassurer les « populations qui souffrent du manque d’eau que le gouvernement est conscient de la situation et qu’il a pris des mesures vigoureuses tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays pour y remédier ».

La population du grand Abidjan comprenant les 10 communes de la ville et les localités de Songon, Anyama et Bingerville était évaluée en 2008 à 4,1 millions d’habitants, selon les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS). Cette population a augmenté en moyenne de 4% par an et est donc estimée à environ cinq millions d’habitants en 2012.

Aussi, la situation de l’approvisionnement en eau potable de la ville, qui présentait déjà beaucoup de dysfonctionnements, s’est fortement dégradée pendant la dernière décennie avec l’afflux massif des populations du fait des différentes crises sociopolitiques depuis 2002; à cause du sinistre total du secteur de l’eau potable après 11 ans de sous-investissement et enfin du fait de l’occupation anarchique des champs captant, les rendant inopérants à chaque saison des pluies.

De ce fait, près de 30% de la population de l’agglomération de la ville d’Abidjan souffre du manque d’eau, admet le ministère qui ajoute qu’une série de mesures d’urgences ont donc été adoptées en vue de résorber le déficit actuel de plus de 20%.

Ainsi, le ministère assure qu’à l’horizon 2013, le problème de l’approvisionnement en eau potable devrait être quasiment réglé, avec la fin des chantiers de Bonoua, Riviera nord, et d’autres projets qui vont permettre de résorber définitivement le déficit. La conférence de presse sera précédée, le même jour à 14H, de l’inauguration du nouveau château d’eau d’Angré Djibi (Cocody).

(AIP)

cmas

LIENS PROMOTIONNELS