Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Pont et centrale thermique d’Azito, refinancement en faveur de la Bicici : La Boad annonce un financement de 50 milliards de FCFA
Publié le vendredi 30 mars 2012   |  Le Patriote


Energie
© Autre presse par DR
Energie électrique : la centrale thermique d`Azito


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La Boad (Banque ouest africaine de développement), lors de son 84ème conseil d’administration a marqué sa détermination à aider la Côte d’Ivoire. En effet, a figuré en bonne place de cette réunion, tenue hier à la Bceao, à Abidjan, de nombreux financements de prêts. Il a donc été fait cas, par le président de la Boad, Christian Adovelande, de dossiers appelant une décision. Pour le compte de la Côte d’Ivoire, les membres du Conseil d’administration ont planché sur la proposition de prêt pour le financement partiel du projet de construction du pont d’Azito sur la lagune Ebrié, entre Yopougon et l’Ile Boulay à Abidjan ; la proposition de prêt pour le financement partiel du projet d’extension en cycle combiné des capacités de production de la centrale thermique d’Azito par la société Azito Energies SA. A cela, il faudrait ajouter la proposition de mise en place d’une ligne de refinancement en faveur de la Bicici. Ces trois projets sont estimés pour l’ensemble, à 50 milliards de FCFA. Le mercredi dernier, après son audience avec Ahoussou Jeannot, Premier ministre ivoirien, le président de la Boad, Adovelande, a rappelé que sur les années 2011, 2012 et 2013, c’est un montant de 250 milliards de FCFA que la banque a prévu injecter dans l’économie ivoirienne. Pour 2011, sur les six derniers mois, suite à la crise post électorale, la Boad a mis en place un financement de 60 milliards de FCFA pour 9 projets dont 5 dans le secteur public. En termes de perspective, le projet Bouna-frontière du Burkina est aussi à l’étude. Plusieurs propositions de prêt de financements à l’endroit de certains pays ont été faite et analysées par le Conseil d’administration. Cette rencontre était l’occasion pour les participants issus de cinq pays (sur les huit pays membres), de procéder à l’approbation du procès-verbal de la réunion précédente du Conseil d’administration tenue le 11 décembre à Niamey et d’arrêter les comptes de la BOAD pour l’exercice du 31 décembre 2011. Pour cette présente réunion, les dossiers du Mali ont été retirés compte tenu de la situation qui prévaut dans ce pays. La rencontre avec la presse, prévue hier, en début de soirée, au terme de la réunion du Conseil d’administration, devrait situer davantage les uns et autres sur ce qui aura été décidé. La Boad est une institution publique et internationale de l’Uemoa dont le but est de promouvoir un développement équilibré de ses Etats membres et favoriser l’intégration économique au sein de l’Afrique de l’ouest, en finançant des projets de développement prioritaires. Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo sont membres de la Boad.

Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS