Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Intervention militaire au Mali : Des ex-com-zones sollicités • Leurs unités réorganisées en Côte d’Ivoire
Publié le mercredi 4 avril 2012   |  Soir Info


Sortie
© Abidjan.net par DR
Sortie de crise: les accords politiques de Ouagadougou mis à rude épreuve
Photo d`archives. Le com`zone de Bouaké, le commandant Chérif Ousmane essayant de calmer les manifestants qui protestaient contre la dissolution de la CEI et du gouvernement


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a décidé, depuis le lundi 2 avril 2012, de mettre en application les décisions qu’elle a prises le jeudi 29 mars dernier, contre la junte militaire malienne. Qui avait empêché les avions des chefs d’Etat ouest-africains de se poser à Bamako. A savoir entre autres, le Gel des avoirs des différents responsables du Cnrdre et de leurs associés dans les pays membres de la Cedeao, la fermeture au Mali de l’accès des ports des pays côtiers de la Cedeao, et le Gel des comptes du Mali à la Bceao. Outre ces sanctions diplomatiques, politiques, économiques et socio-culturelles qui sont entrées en vigueur, le président de la Cedeao, Alassane Ouattara et ses pairs, ont décidé d’activer la force armée de la Cedeao. ‘’Nous avons décidé de la mise en place immédiate de la force d’attente de la Cedeao, en demandant au comité des chefs d’état-major de se réunir dès cette semaine à Abidjan pour voir les modalités d’activation de cette force’’, a déclaré Alassane Ouattara au terme du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cedeao sur le mali, le lundi 2 avril à Dakar. Pour la mise en place donc de cette force armée, le général Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) et actuel responsable des chefs d’état-major de l’Afrique de l’ouest, prépare sa monture au plan national. Selon des sources concordantes, il a sollicité des anciens commandants de zone (Com-zones) aujourd’hui, chefs d’unités au sein des Frci. Pour leur expérience de la guerre, des Commandants (Cdt) dont Koné Zakaria (Patron de la police militaire), Chérif Ousmane (Commandant adjoint de la garde présidentielle), et Fofié Kouakou (Cdt de la compagnie territoriale de Korhogo), auraient été sélectionnés pour mettre en place des troupes qui prendront part à la force ouest-africaine pour contrer ou repousser les forces rebelles dans le nord du Mali. Si d’aventure, les ex-com-zone devaient conduire les troupes ivoiriennes au sein de l’armée de la Cedeao, ils seront suppléés dans leurs unités respectives par leurs adjoints directs. En attendant donc la réunion des chefs d’état-major de la Cedeao prévue pour demain jeudi 5 avril 2012 à Abidjan, les ex-com-zone sont ‘’mis en alerte’’ et devront sélectionner des soldats capables de relever le défi au niveau de la force armée de la Cedeao. Le président ivoirien étant à la tête de l’organisation sous régionale, il serait déterminé à donner l’exemple en fournissant le maximum de soldats à la force de la Cedeao qui devrait être composée d’environ 3000 hommes.

BAMBA Idrissa

LIENS PROMOTIONNELS