Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Mme Dié Bonao, pdte des femmes Udpci, Duékoué : Le président peut apporter des remèdes aux problèmes”
Publié le mercredi 4 avril 2012   |  Nord-Sud


Activités
© Présidence par Aristide
Activités gouvernementales: le Président Ouattara a présidé le premier Conseil des ministres du Premier ministre Ahoussou Jeannot
Mercredi 14 mars 2012. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara préside le premier Conseil des ministres du gouvernement du Premier ministre Ahoussou Jeannot


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


« Je suis la plus heureuse ... Vous savez pourquoi ? Après la crise postélectorale, des cadres de Duékoué et moi avons fait une tournée dans les villages. Nous avons vu dans quel état d’esprit les parents vivaient. A notre retour à Abidjan, nous avons fait une conférence de presse pour inviter le président Alassane Ouattara à réserver sa première visite d’Etat au département de Duékoué et à la région du Moyen cavally. Je suis la plus heureuse parce que le président va aller vers ses frères, ses enfants. Il va aller les soulager. Duékoué a besoin de la présence du président de la République pour poser les problèmes qu’il n’ignore pa. Il y a des frères sur des sites d’accueil parce qu’ils qui n’ont plus de villages. Alors, quand il sera là-bas, ils seront soulagés. Pour pacifier l’Ouest, il faut l’écoute d’abord. Pour ceux qui ne connaissent pas la région, c’est le peuple le plus accueillant. A Duékoué nous qui y sommes nés, nous avons vécu en parfaite harmonie avec tous les frères de la Côte d’Ivoire. C’est dommage qu’on parle de conflit. Effectivement, il y a problèmes de foncier rural, d’insécurité… Et, celui qui peut apporter le remède que l’Ouest attend, c’est bien le président de la République. Il faut que l’Etat écoute les parents et qu’il trouve la solution qu’il faut pour que tout le monde se mette ensemble. Il y a des gens qui ne peuvent plus retourner dans leurs plantations, qui n’ont pas accès à leurs terres ; mais il faut bien que le président de la République aille là-bas pour écouter ses frères et trouver la solution idoine pour que l’Ouest vive en paix ».

Propos recueillis par S.T.C.

LIENS PROMOTIONNELS