Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Rencontre entre les cadres de la santé et le Gouvernement : Le synacass-ci ne veut rien lâcher
Publié le jeudi 5 avril 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Depuis deux jours (du 3 au 5 avril 2012), la coordination des syndicats des personnels de la santé, est en négociation avec la Primature , a appris Le Temps. Selon des indiscrétions, la coordination ne tien plus à lâcher du lest et exige du gouvernement, la satisfaction totale de leur cahier de doléances. Selon des sources proches des négociateurs, le gouvernement Ahoussou Jeannot tente subtilement d’esquiver les préoccupations relatives à la satisfaction des revendications de la coordination qui des années durant, se trouvent enfermées dans les placards de la tutelle. En fait, de quoi s’agit-il ? La coordination des syndicats des personnels soignants de la santé, réclame au gouvernement actuel, le paiement de l’entièreté du montant des indemnités de fonction accordées en 2007, aux cadres supérieurs et aux personnels techniques de la Santé , avec un début de paiement de la moitié depuis janvier 2009 ; le paiement de l’intégralité des 38 mois d’arriérées de la moitié des indemnités de fonction qui ont pris effet depuis janvier 2009 ; le paiement de l’intégralité des émoluments hospitaliers des bi-appartenant ; la prise en compte des paiements effectifs des 400 et 150 points d’indices accordés, respectivement aux cadres supérieurs de la santé et aux personnels techniques de la santé, depuis novembre 2007 et enfin ; la dotation du personnel soignant d’un statut particulier valorisant. Pour la coordination, ces 5 points non exhaustifs de leur plate forme de revendication, sont les plus essentiels qu’elle veut voir satisfaire d’ici le 3 avril 2012. Malheureusement, les négociations entamées depuis le 3 avril 2012 dans la matinée, sont loin d’être satisfaisantes pour la structure syndicale qui ne semble plus se laisser distraire par la tutelle laquelle tutelle tenterait, accusent les syndicalistes, de les tourner en bourrique. La coordination se dit disposée à «privilégier le dialogue avec toutes les autorités compétentes, afin de parvenir à des solutions concrètes et satisfaisantes.» Aussi, porte-t-elle à la connaissance de la coordination des syndicats du personnel soignant, que les négociations avec le gouvernement sont ouvertes et se poursuivent depuis le mardi 3 avril 2012 et se poursuivent jusqu’aujourd’hui jeudi 5 avril 2012. Toutefois, le directoire demande à la base de demeurer mobilisée tout en restant à l’écoute pour la conduite à tenir au soir du jeudi 5 avril 2012. Désormais, les Ivoiriens doivent s’attendre à affronter la fronde sociale qui se prépare, si jamais le gouvernement et la coordination n’arrivent pas à harmoniser leur point de vue. Le gouvernement ayant fait fi des revendications de la coordination, l’on craint fort des perturbations qui viendront s’ajouter à une situation déjà déplorable et très dégradée dans le secteur de la santé publique.

Jean-Baptiste Essis
jean.essis@gmail.com

LIENS PROMOTIONNELS