Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Inscription dans des écoles primaires : L’effectif fixé à 50 élèves par classe
Publié le jeudi 5 avril 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ



Le ministère de l’éducation nationale vient de prendre une décision dite courageuse, en ce qui concerne l’inscription en classe de CP1 (Cour primaire 1ère année). A la prochaine rentrée des classes, il ne sera plus possible aux directeurs des écoles primaires publiques, d’inscrire dans les classes de CP1, plus de 50 élèves. Le nombre d’élève dans ces classes vient d’être limité à 50. Désormais, les directeurs récalcitrants qui dépasseront cette limite, seront passibles de sanction. Cette information a été livrée par le directeur des écoles, Lycées et Collèges du ministère de l’éducation nationale M. Méa Kouadio, au cours d’une session de formation administrative organisée au profit des conseillers pédagogiques et des directeurs d’écoles de la circonscription d’Abobo- Baoulé, jeudi 29 mars 2012. Le Directeur a fait savoir aux directeurs d’écoles, qu’ils doivent rester fermes face aux pressions des parents d’élèves. Et que les inscriptions ne doivent faire partie des sentiments ni des relations que l’on entretient avec ses amis du quartier. Pour lui, les parents d’élèves qui n’ont pas pu inscrire leurs enfants dans le délai prescrit par l’Etat, doivent le faire ailleurs dans le privé. C’est d’ailleurs pour cette raison a-t-il poursuivi que, l’Etat leur a fait des concessions. Ce sont les impôts payés par les écoles privées qui permettent à l’Etat de supporter la charge salariale des enseignants. Le conférencier invite à cet effet, les directeurs d’école à se départir de l’esprit mercantiliste, en tout cas pour ceux qui s’adonnent à ces pratiques. Quant à la formation dont le thème est : « La gestion administrative des écoles », c’était l’opportunité pour le Directeur des écoles, Lycées et Collèges M. Méa Kouadio, de prodiguer de sages conseils à ses collaborateurs. Il a mis un accent sur le principe de modelage. Tout en indiquant à cet effet que, tout acte que les directeurs auront à poser est susceptible d’être dénoncé par les administrés. Toutefois, a-t-il ajouté, les sanctions doivent se faire avec beaucoup de diligence et de courtoisie. Une façon de mettre les responsables que sont les directeurs, face à leurs responsabilités.

Jean-Baptiste Essis
jean.essis@gmail.com

LIENS PROMOTIONNELS