Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Necrologie
Article



Dernières dépêches


Comment

Necrologie

Assassinat du maire résident de Tanda : une erreur de cible évoquée
Publié le vendredi 6 avril 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Tanda - L’assassinat à son domicile du maire-résident de Tanda, dans la nuit de mardi, serait dû à une erreur de cible.

M. Kouadio Dongo dont le corps est gardé à la morgue de l’hôpital général de Tanda avec cinq impacts de balle aurait été victime de sa proximité avec un opérateur économique d’origine libanaise qui était la cible des braqueurs dont deux ont été mis hors d’état de nuire pendant les échanges de tirs avec la gendarmerie, évoquent des sources dignes de foi.
Le maire, avant les coups de feu, aurait eu des échanges avec ses bourreaux qui étaient, dit-on, postés dans le noir à côté de son véhicule stationné devant son domicile dont la clôture et le portail étaient accessibles, au contraire de son voisin, acheteur de produits agricoles, dont la maison est dotée d’un gros portail.

Il aurait été tué à la suite d’une alerte donnée à haute voix à ses voisins, faisant échouer le plan de ces visiteurs indélicats qui n’ont emporté aucun objet de chez lui après leur forfait, soutient-on.

Après le drame, les suspects ont tenté de s’emparer d’une moto en ville pour fuir. C’est donc consécutif à une course poursuite et des échanges de tirs que les deux individus, dont Ouattara Soumaïla qui serait un élément des FRCI, ont été mortellement atteints.
Les résultats de l'enquête ouverte par la gendarmerie de Tanda pourra situer sur les mobiles rééls de cet assassinat de l'autorité municipale qui continue de mettre les populations locales sous le choc, note-t-on.

LIENS PROMOTIONNELS