Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Application des nouvelles mesures contre la cherté de la vie : Les nouveaux prix pas encore respectés
Publié le mardi 10 avril 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Un lundi de Pâques pas de tout repos pour le ministre du commerce, Dagobert Banzio. En effet, dans le cadre du suivi des nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la vie chère et surtout pour jauger de l'application effective du protocole d'accord signé entre le ministère du commerce et les importateurs de riz, les grossistes et les revendeurs ou détaillants, le ministre Banzio a effectué une visite inopinée dans les supermarchés du district d'Abidjan. La visite qui a débuté au supermarché SOCOCE des Deux Plateaux, à 10 heures, a pris fin à SOCOPRIX en zone trois à Treichville, à 14heures. Ce, en passant par les supermarchés de la Riviera III et Hayat Vallon-Deux Plateaux. « Les Importateurs, les Grossistes et Demi-grossistes ainsi que les Détaillants opérant dans la filière du riz se sont engagés à respecter les prix maximum de vente au Kilogramme des différentes variétés de riz fixées d'accord-partie applicable depuis le 08 avril. Cette visite vise donc à s'assurer de l'effectivité du respect du protocole d'accord dans les rayons des supermarchés de la place », précise d'entrée le ministre Banzio, à l'entame de cette visite inopinée. Après une journée de ronde dans les grandes surfaces de la place, le premier responsable du Commerce a fait le constat d'un timide respect du protocole d'accord. « Nous n'avons pas reçu l'information de la part de nos patrons pour réduire les prix des différentes variétés de riz à grande consommation », répond un épicier de rayons qu'interroge le ministre du Commerce. Sur les cinq surfaces de vente que visite Dagobert Banzio, seulement deux appliquent à moitié les nouvelles mesures qui fixent le prix du riz à grande consommation 25% brisure, 5% brisure et le riz semi-luxe une fois brisure, respectivement à 300 Fcfa, 350 f cfa et 450 fcfa le Kg. « Après avoir fait le tour des surfaces de vente, le constat est pour le moins mitigé. Il y a un début d'application. Le week-end pascal est une excuse pour les opérateurs de la filière. Dès demain (Ndlr : aujourd'hui), nos agents seront sur le terrain pour faire des relevés exhaustifs. Ceux qui ne respecteront pas leur signature subiront la rigueur de la loi », a dit à la fin de sa visite, le ministre Banzio.

Moussa Keita

LIENS PROMOTIONNELS