Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Suppression des 1126 communes : Koné Bruno explique la décision à ses parents
Publié le lundi 16 avril 2012   |  Le Patriote


Cybercriminalité
© Abidjan.net par DR
Cybercriminalité : Le ministre Koné Bruno en campagne contre le fléau.
Le Ministre de la poste et des Tic a donné une importante communication liée à la lutte contre la cybercriminalité lors d`une visite à l’université indienne de Yopougon et dans des cybercafé avoisinants.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Des grognes et grincements de dents avaient accueilli, en mars dernier, le décret d’annulation de1.126 communes qui avaient vu leur naissance entre 2001 et 2010 sous l`ex-régime. Une décision qui, visiblement sur le terrain, n`est pas toujours bien comprise par les populations. Les 05, 06 et 07 avril derniers, le ministre Koné Nabagné Bruno a entrepris une tournée d`explication dans sa localité natale, dans la région de la Bagoué. De Boundiali à Tengréla en passant par Kouto et bien d’autres localités, le ministre de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information a expliqué à ses parents que « sur les 197 communes déjà existantes, la moitié a du mal à vivre en termes de fonctionnement et de collecte de recettes. Les tenants de l`ancien pouvoir, sans tenir compte de cette réalité en créent plus de mille autres ». Avant d’ajouter que « les budgets alloués par l`Etat à ces communes ne servaient qu`à payer les salaires du maire, de sa secrétaire etc.». Et le porte-parole du gouvernement de faire une démonstration arithmétique pour montrer le fardeau économique que représentent les mairies en question. « Une mairie coûte entre 2 et 3 millions de francs par mois. Faites le calcul sur l’année. Multipliez cela par 1000 et vous vous rendrez compte que ça fait des milliards de francs dépensés uniquement pour les frais de fonctionnement ». Partout où il est passé, le ministre a transmis ce message aux chefs traditionnels, véritables courroies de transmission entre les autorités et les populations. Il a également rassuré les uns et les autres en disant que cette mesure vise à donner plus de moyens aux conseils régionaux et aux districts. « Le Président Alassane Ouattara en prenant ces mesures veut permettre à ces structures d`impulser le développement sur le plan local et régional (…) parce que les économies faites sur la suppression des ces mairies non viables doivent servir ailleurs », a-t-il expliqué. Il a également exhorté les populations à ne pas céder à « la désinformation, la manipulation et aux mensonges ». « (…) Ne vous trompez pas, ils avaient créé ces mairies pour des raisons électoralistes. Ce n’était que des décisions farfelues et irresponsables », a-t-il soutenu. Profitant de l’occasion, les populations ont évoqué la cherté de la vie, la recrudescence du banditisme et la ruée vers l`or découvert dans la région, notamment à Tengrela. Pour le ministre Koné Bruno, « la cherté de la vie est tout simplement la demande qui est plus forte que l`offre. « C`est-à-dire que ce que nous produisons est faible », a-t-il justifié. D’où son invitation à produire plus de denrées. A juste titre, il a demandé aux populations de s’apprêter à s’approprier le vaste programme de production de riz que le gouvernement ivoirien va exécuter dans la Région de la Bagoué. En ce qui concerne la recrudescence de l’insécurité, Koné Bruno a dit que le gouvernement y fait face et entend donner des moyens conséquents aux forces de l`ordre pour endiguer définitivement le fléau. En tant que cadre et fils de la région, il a déploré les conséquences de la ruée sauvage vers l`or. Notamment, les ravages causés sur l`environnement et les élèves qui délaissent l’école pour les mines artisanales. D’ailleurs, il a annoncé pour bientôt, une mission du ministre des Mines et de l`énergie qui viendra mettre un holà sur l`exploitation abusive et anarchique des ressources minières dans la région.

Mack Dakota, correspondant

LIENS PROMOTIONNELS